De Vézelay à Corbigny avec Françoise, Céline et Olivia – Juillet        2021

De Vézelay à Corbigny avec Françoise, Céline et Olivia – Juillet 2021

Vézelay, sa colline et sa basilique.

Nous voilà ici dans le département de l’Yonne et pour une nouvelle randonée au départ de la magnifique petite ville sur sa colline Vézelay. Elle est déjà renommée pour sa belle basilique et l’un des points de départ du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

C’est un petit séjour de quelques jours pour découvrir le chemin, et adapté pour Françoise (86ans) en compagnie de Céline son accompagnatrice et d’Olivia mal-voyante. Tout au long de ces 3 jours de marche nous découvrirons les joies de la marche et les visites de magnifique lieu. Côté météo beaucoup de chance avec du soleil quasiment tout le temps et un peu de grisaille.

La basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay construit entre 1120 et 1190.
Olivia devant l'une des énormes portes de la basilique, sur le côté gauche Céline accompagnant Françoise.
Olivia utilise ses mains pour ressentir les contours de la charnière finement sculptée.
De petite figurine sont présents en bas des colonnes à l'entrée de la basilique, Olivia prend soin de bien ressentir les contours de ce petit personnage.
Autre vue d'un détail de la porte qu'Olivia prend soin de ressentir les contours.
Autre détail d'une colonne à l'intérieur de la basilique que OLivia ressent avec ses mains.

Commentaire de Françoise sur le séjour:

L’accompagnement fut tout à fait correct, Philippe me demandait souvent comment j’allais, ce que j’ai apprécié. Je n’ai pas été fatiguée outre mesure, et la montée du second jour ne m’a pas déranger plus, j’ai pris mon temps. La description du patrimoine était intéressante.

Commentaire de Olivia sur le séjour :

Le groupe était sympathique, c’est toujours bien pour la cohésion de groupe qu’on ne soit pas trop nombreux. J’ai apprécie les échanges entre les différents pèlerins qu’on à pu rencontrer, les personnes qu’on à pu rencontrer dans les gîtes, les commerçants qu’on à pu croiser où dans la basilique. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’on à prit le temps, on voulait s’arréter manger plus longtemps on l’à fait, un moment donné j’ai parler plus longtemps avec Céline, on à traîné un petit peu, j’ai vraiment apprécié de vivre au rythme du groupe. J’ai surtout apprécié la façon d’être de Philippe, très précis dans les conseils à tout niveau, que ce soit dans l’équipement, comment marcher, tu regardais tout comme le tuyau du Camelbag qui traînait par terre, ces petits conseils sont précieux et je me suis sentie en sécurité. J’ai aimé que Philippe me laisse la liberter de marcher avec mes bâtons, marcher tout seul. Le faite de pouvoir se propulser seul avec son corps avec les bâtons c’est vraiment une sensation que j’ai adoré. C’était un super séjour. A mon avis cela devait être plutôt fatiguant pour Philippe car sans arrêt il regardait à droite où à gauche, ca ne devait pas être facile pour lui.

Pour résume c’est un séjour en total sécurité pour les non-voyants, de détente physique.

Le fait de laisser les affaires en bas du gîte et de ne prendre que les nécessaire était un peu embétant, mais vue les conditions sanitaires c’était compréhensible.

Une personne non-voyante qui vient avec Philippe et “Les Yeux de Mon guide”, peut venir en confiance, il veille sur tout, rien ne va lui échapper.

Commentaire de Céline sur le séjour :

J’ai déjà apprécié la météo, on à pas marcher sous une pluie battante déjà, après je fais confiance, je m’en remet au guide qui lui peut prévoir au cas où la météo tournerait où se mettre à l’abri. J’ai remarqué que guider une personne qui voit encore un peu d’une personne mal-voyante est différent, c’est quelque chose qui s’apprend et j’ai remarqué en t’observant que tu fais pas attention et pourtant tu regarde tout le temps à l’arrière où sur les côtés. 

Pour résumé le guide est primordial, tout repose sur lui, c’est un sacré job, avec Philippe, pas stréssé, pas angoissé et ça nous on le ressent et on est plus apaisé, tu gère bien, qu’on peut s’appuyer sur toi à tout les niveaux.   

Sur le chemin de Marie Noëlle et Jean-Marc – Juin 2021

Sur le chemin de Marie Noëlle et Jean-Marc – Juin 2021

Sortie organisée du 7 juin 2021 au 19 Juin 2021 du Puy-en-Velay à Figeac qui fut écourtée à une semaine après concertation entre nous suite à un soucis avec le genou de Marie-Noëlle.

En hommage à une grande dame “Marie-Noëlle” qui nous à quitter le 24 Août 2021.

 

 

 

 

 

 

 

Notre départ de la cathédrale du Puy-en-Velay, beaucoup de monde à nouveau. Nous en profitons pour immortaliser la coquille Saint-Jacques à nos pieds, vue aussi sur la cathédrale.

La sortie de la ville du Puy-en-Velay commence par une petite montée.

 

 

 

 

Notre départ du Puy-en-Velay commence par une petite montée sous un soleil magnifique, nous entamons après la marche sur l’ancienne route de Saugues avant d’arriver sur un sentier remplis de Pouzollane.

Nous marchons sur l'ancienne route de Saugues, la quasi totalité des pèlerins sont déjà plus loin.
Marie-Noëlle dans le hameau de Saint-Roch.

Autour de Pratclaux

 

 La semaine passé ensemble avec Marie-Noëlle et Jean-Marc fut excellente, j’ai apprécié tout ces moments avec eux, la météo fut aussi de notre côté.

Toute l’équipe de l’association “Les Yeux de mon guide” s’associent à moi pour présenter à Jean-Marc nos condélances.

Je retiens pour ma part une femme que je ne connaissais pas depuis longtemps, mais empreint d’une joie et d’amour pour son mari Jean-Marc, ses enfants et son entourage.

 

Sur le chemin de St-Jacques “Via Podiensis” avec Sylvie, Jean-Paul, Catherine, Magali, Philippe et Emeric, récit 2019.

Sur le chemin de St-Jacques “Via Podiensis” avec Sylvie, Jean-Paul, Catherine, Magali, Philippe et Emeric, récit 2019.

 

Cette sortie fut organisée du 24 juillet 2019 au 10 Aout 2019. Pour les premiers jours étaient présent Sylvie et Jean-Paul et à Cahors sont arrivées Magali, Catherine et Emeric. Magali marchait un jour sur deux et la météo nous accompagnait avec souvent un temps sec et ensoleillé.

Pour notre 1er jour, voici une petite visite de Figeac et la place des écritures avec la Pierre de Rosette que je fais découvrir. Celle-ci est une immense reproduction (quatorze mètres par sept), sculptée dans du granite noir du Zimbabwe par Joseph Kosuth.

Pour notre 1er jour, voici une petite visite de Figeac et la place des écritures avec la Pierre de Rosette que je fais découvrir. Celle-ci est une immense reproduction (quatorze mètres par sept), sculptée dans du granite noir du Zimbabwe par Joseph Kosuth.

Nous en profitons pour faire connaissance avec une armure du Moyen-Age, devant la commanderie des Templiers et un hôtel médiéval du 12e siècle.

Nous en profitons pour faire connaissance avec une armure du Moyen-Age, devant la commanderie des Templiers et un hôtel médiéval du 12e siècle.

Nous voilà partis au petit matin, sous un ciel bien ensoleilé et une température qui dépasse déjà les 20 degrés.

Nous voilà partis au petit matin, sous un ciel bien ensoleilé et une température qui dépasse déjà les 20 degrés.

Nous passons la rivière du Célé qui est très basse en cette période.

Nous passons la rivière du Célé qui est très basse en cette période.

Nous empruntons une ancienne voie romaine qui nous fait gagner un bon kilomètre avant d'atteindre l'aiguille du Cingle.
Nous empruntons une ancienne voie romaine qui nous fait gagner un bon kilomètre avant d'atteindre l'aiguille du Cingle.
Nous empruntons une ancienne voie romaine qui nous fait gagner un bon kilomètre avant d'atteindre l'aiguille du Cingle.

Nous empruntons une ancienne voie romaine qui nous fait gagner un bon kilomètre avant d’atteindre l’aiguille du Cingle.

Ces aiguilles de pierre du 13e siècle qui existait à une époque aux quatres points cardinaux, n'en comportent plus que deux, leur signification reste encore mystérieuse, mais certains disent qu'elles avaient pour rôle de délimiter le secteur de nombreuses paroisses et pour d'autres les marques de l’affirmation par les abbés de leurs droits de haute justice.

Ces aiguilles de pierre du 13e siècle qui existait à une époque aux quatres points cardinaux, n’en comportent plus que deux, leur signification reste encore mystérieuse, mais certains disent qu’elles avaient pour rôle de délimiter le secteur de nombreuses paroisses et pour d’autres les marques de l’affirmation par les abbés de leurs droits de haute justice.

Petit regard en arrière, sur la ville de Figeac.

Petit regard en arrière, sur la ville de Figeac.

Nous passons à proximité d'une Cazelle implanté dans un champs. Ces constructions en pierre sèche avaient pour vocation d'abriter les animaux et les outils de travail agricole.
Nous passons à proximité d'une Cazelle implanté dans un champs. Ces constructions en pierre sèche avaient pour vocation d'abriter les animaux et les outils de travail agricole.

Nous passons à proximité d’une Cazelle implanté dans un champs. Ces constructions en pierre sèche avaient pour vocation d’abriter les animaux et les outils de travail agricole.

Nous passons par le très beau village de Faycelles et profitons d'une petite halte fort sympathique avec une vue plongeante sur le lot.
Nous passons par le très beau village de Faycelles et profitons d'une petite halte fort sympathique avec une vue plongeante sur le lot.
Nous passons par le très beau village de Faycelles et profitons d'une petite halte fort sympathique avec une vue plongeante sur le lot.

Nous passons par le très beau village de Faycelles et profitons d’une petite halte fort sympathique avec une vue plongeante sur le lot.

Nous continuons sur une petite route communale en direction de Gréalou.
Nous continuons sur une petite route communale en direction de Gréalou.

Nous continuons sur une petite route communale en direction de Gréalou.

Nous passons sur des sentiers bien agréables et en partie ombragés.
Nous passons sur des sentiers bien agréables et en partie ombragés.

Nous passons sur des sentiers bien agréables et en partie ombragés.

Nous profitons de cette magnifique Cazelle un peu avant Gréalou pour la visiter.
Nous profitons de cette magnifique Cazelle un peu avant Gréalou pour la visiter.

Nous profitons de cette magnifique Cazelle un peu avant Gréalou pour la visiter.

...et nous en verrons encore d'autres durant cette journée de marche.
...et nous en verrons encore d'autres durant cette journée de marche.

…et nous en verrons encore d’autres durant cette journée de marche.

Notre arrivée relativement tôt dans notre gîte d'étape de Gréalou nous permet de faire une bonne sieste.

Notre arrivée relativement tôt dans notre gîte d’étape de Gréalou nous permet de faire une bonne sieste.

Au petit matin nous partons relativement tôt vers 07h15.

Au petit matin nous partons relativement tôt vers 07h15.

Nous rencontrons peu de marcheurs durant les premières heures, et profitons allégrement du chemin qui s'offre à nous.
Nous rencontrons peu de marcheurs durant les premières heures, et profitons allégrement du chemin qui s'offre à nous.

Nous rencontrons peu de marcheurs durant les premières heures, et profitons allégrement du chemin qui s’offre à nous.

Nous passons à proximité du Dolmen de Pech Laglayre. Ces dolmens étaient des sépultures collectives, mais pas toujours car certains n'ont pas livré de reste humains.

Nous passons à proximité du Dolmen de Pech Laglayre. Ces dolmens étaient des sépultures collectives, mais pas toujours car certains n’ont pas livré de reste humains.

Nous longeons un magnifique muret de pierre sèche qui nous offrira plus loin une belle surprise.
Nous longeons un magnifique muret de pierre sèche qui nous offrira plus loin une belle surprise.

Nous longeons un magnifique muret de pierre sèche qui nous offrira plus loin une belle surprise.

Une très belle oeuvre d'un artiste qui a peint sur 3 dalles un dolmen qui part dans les étoiles...magnifique.

Une très belle oeuvre d’un artiste qui a peint sur 3 dalles un dolmen qui part dans les étoiles…magnifique.

Jean-Paul en profite pour faire une description de cette oeuvre à Sylvie.

Jean-Paul en profite pour faire une description de cette oeuvre à Sylvie.

Et quoi de plus merveilleux de trouver des sièges construis dans le mûret de pierre sèche, une belle prouesse architecturale.

Et quoi de plus merveilleux de trouver des sièges construis dans le mûret de pierre sèche, une belle prouesse architecturale.

Au lieu-dit "Martigne" nous voilà en présence, derrière un grillage, d'un énorme cochon, belle bête.

Au lieu-dit “Martigne” nous voilà en présence, derrière un grillage, d’un énorme cochon, belle bête.

Magnifique département du Lot avec ses montées et ses belles fôrets.
Magnifique département du Lot avec ses montées et ses belles fôrets.
Magnifique département du Lot avec ses montées et ses belles fôrets.

Magnifique département du Lot avec ses montées et ses belles fôrets.

Nous apercevons la ville de Cajarc depuis le lieu-dit "Le Touron".

Nous apercevons la ville de Cajarc depuis le lieu-dit “Le Touron”.

Petite pause sur les hauteurs avant d'entamer une descente en toute tranquilité.
Petite pause sur les hauteurs avant d'entamer une descente en toute tranquilité.
Petite pause sur les hauteurs avant d'entamer une descente en toute tranquilité.

Petite pause sur les hauteurs avant d’entamer une descente en toute tranquilité.

Petite visite dans la grotte ouverte de Lacaunhe.

Petite visite dans la grotte ouverte de Lacaunhe.

Nous arrrivons au bout de cette descente légèrement technique, mais rien d'insurmontable.

Nous arrrivons au bout de cette descente légèrement technique, mais rien d’insurmontable.

Nous passons à côté du barrage hydroélectrique de Cajarc avant de remonter sur les hauteurs.
Nous passons à côté du barrage hydroélectrique de Cajarc avant de remonter sur les hauteurs.

Nous passons à côté du barrage hydroélectrique de Cajarc avant de remonter sur les hauteurs.

Nous revoilà sur un secteur plus plat avec nos amis les bêtes à bonne distance ici comme ce chevreuil dans un champ voisin.
Nous revoilà sur un secteur plus plat avec nos amis les bêtes à bonne distance ici comme ce chevreuil dans un champ voisin.

Nous revoilà sur un secteur plus plat avec nos amis les bêtes à bonne distance ici comme ce chevreuil dans un champ voisin.

Calme et sérénité sur ce chemin, peu de monde nous double.

Calme et sérénité sur ce chemin, peu de monde nous double.

Nous voilà sur la commune de Saint-Jean-de-Laur sur la place de l'amitié, un bel endroit avec son lavoir et ses centaines de coquille Saint-Jacques multicolorés et ses panneaux avec un certain humour.
Nous voilà sur la commune de Saint-Jean-de-Laur sur la place de l'amitié, un bel endroit avec son lavoir et ses centaines de coquille Saint-Jacques multicolorés et ses panneaux avec un certain humour.

Nous voilà sur la commune de Saint-Jean-de-Laur sur la place de l’amitié, un bel endroit avec son lavoir et ses centaines de coquille Saint-Jacques multicolorés et ses panneaux avec un certain humour.

Une section plate, mais un peu pierreuse, Jean-Paul prend ses précautions avec Sylvie.
Une section plate, mais un peu pierreuse, Jean-Paul prend ses précautions avec Sylvie.

Une section plate, mais un peu pierreuse, Jean-Paul prend ses précautions avec Sylvie.

Il fallait bien que l'on teste les ponchos c'est fait ici peu avant Limogne-en-Quercy.

Il fallait bien que l’on teste les ponchos c’est fait ici peu avant Limogne-en-Quercy.

La petite pluie ne dure que peu de temps, nous profitons tout de même d'un temps moins lourd.
La petite pluie ne dure que peu de temps, nous profitons tout de même d'un temps moins lourd.

La petite pluie ne dure que peu de temps, nous profitons tout de même d’un temps moins lourd.

Nous avançons d'un bon rythme et passons à côté de la fontaine d'Outriols et de son lavoir.

Nous avançons d’un bon rythme et passons à côté de la fontaine d’Outriols et de son lavoir.

Un peu avant Cahors une grande étendue de fôret à fait place net pour y planter de la lavande.

Un peu avant Cahors une grande étendue de fôret à fait place net pour y planter de la lavande.

Nous arrivons sur Cahors dont nous apercevons son célèbre Pont Valentré.

Nous arrivons sur Cahors dont nous apercevons son célèbre Pont Valentré.

Sylvie nous montre avec son doigt le pont Valentré du 14e siècle.

Sylvie nous montre avec son doigt le pont Valentré du 14e siècle.

Nous voilà tous réunis avec la propriétaire du Gite au départ de Cahors.

Nous voilà tous réunis avec la propriétaire du Gite au départ de Cahors.

Une belle journée nous attend, plein soleil.

Une belle journée nous attend, plein soleil.

Emeric accompagne Catherine et Jean-Paul avec Sylvie, Magali suit derrière.

Emeric accompagne Catherine et Jean-Paul avec Sylvie, Magali suit derrière.

Nous voilà sur une montée d'une centaine de mètre en grande partie; en escalier et taillé dans la roche.
Nous voilà sur une montée d'une centaine de mètre en grande partie; en escalier et taillé dans la roche.
Nous voilà sur une montée d'une centaine de mètre en grande partie; en escalier et taillé dans la roche.

Nous voilà sur une montée d’une centaine de mètre en grande partie; en escalier et taillé dans la roche.

La seconde partie de cette montée se passe en partie en fôret.
La seconde partie de cette montée se passe en partie en fôret.

La seconde partie de cette montée se passe en partie en fôret.

Nous avançons sur des portions où le soleil tape bien, mais la fôret n'est pas loin et bien présente dans la région.
Nous avançons sur des portions où le soleil tape bien, mais la fôret n'est pas loin et bien présente dans la région.

Nous avançons sur des portions où le soleil tape bien, mais la fôret n’est pas loin et bien présente dans la région.

Plus très loin de Lasbastide-Marnhac, nous avançons sur des portions bien rectilignes et sous le soleil.

Plus très loin de Lasbastide-Marnhac, nous avançons sur des portions bien rectilignes et sous le soleil.

A la sortie de Labastide-Marnhac tous en ligne droite et sous le soleil qui tape.

A la sortie de Labastide-Marnhac tous en ligne droite et sous le soleil qui tape.

Enfin de l'ombre sous des chènes pubescent.

Enfin de l’ombre sous des chènes pubescent.

Dans notre gîte de Trigodina notre hôte nous à préparer une belle table.

Dans notre gîte de Trigodina notre hôte nous à préparer une belle table.

En route vers Lascabanes..

En route vers Lascabanes..

..et toujours aussi peu de monde.

..et toujours aussi peu de monde.

Entièrement d'accord...

Entièrement d’accord…

Non désolé, il ne viendra pas le bus...par contre pour une petite pause on y va !
Non désolé, il ne viendra pas le bus...par contre pour une petite pause on y va !

Non désolé, il ne viendra pas le bus…par contre pour une petite pause on y va !

...
...

Et voici à nouveau une cazelle..

Et voici à nouveau une cazelle..

Et oui même les bancs peuvent disparaître..

Et oui même les bancs peuvent disparaître..

Petite halte à la chapelle Saint-Jean-le-Froid début 19e siècle.
Petite halte à la chapelle Saint-Jean-le-Froid début 19e siècle.
Petite halte à la chapelle Saint-Jean-le-Froid début 19e siècle.

Petite halte à la chapelle Saint-Jean-le-Froid début 19e siècle.

Entièrement d'accord avec Jean-Gaëtan.

Entièrement d’accord avec Jean-Gaëtan.

Juste à côté de la chapelle Saint-Jean-le-Froid se trouve cette fontaine dont on dit qu'elle ferait du bien, tout le monde s'empresse de remplir sa gourde !

Juste à côté de la chapelle Saint-Jean-le-Froid se trouve cette fontaine dont on dit qu’elle ferait du bien, tout le monde s’empresse de remplir sa gourde !

Vaste paysage que cette région du Quercy que l'on reconnaît grâce à ces sentiers d'une couleur blanchâtre.
Vaste paysage que cette région du Quercy que l'on reconnaît grâce à ces sentiers d'une couleur blanchâtre.
Vaste paysage que cette région du Quercy que l'on reconnaît grâce à ces sentiers d'une couleur blanchâtre.

Vaste paysage que cette région du Quercy que l’on reconnaît grâce à ces sentiers d’une couleur blanchâtre.

Les nouveaux aménagements installés, laissent à désirer, peut-être que les pèlerins sont trop lourd !
Les nouveaux aménagements installés, laissent à désirer, peut-être que les pèlerins sont trop lourd !

Les nouveaux aménagements installés, laissent à désirer, peut-être que les pèlerins sont trop lourd !

Nous arrivons sur Montcuq et profitons de cette nouvelle aire de repos.
Nous arrivons sur Montcuq et profitons de cette nouvelle aire de repos.

Nous arrivons sur Montcuq et profitons de cette nouvelle aire de repos.

Cette tour du milieu du 13e siècle servait à la fois de résidence seigneuriale, de lieu de commandement et bien entendu de système défensif. Visiblement Emeric tente une approche discrète par l'extérieur !
Cette tour du milieu du 13e siècle servait à la fois de résidence seigneuriale, de lieu de commandement et bien entendu de système défensif. Visiblement Emeric tente une approche discrète par l'extérieur !

Cette tour du milieu du 13e siècle servait à la fois de résidence seigneuriale, de lieu de commandement et bien entendu de système défensif. Visiblement Emeric tente une approche discrète par l’extérieur !

Au petit matin, rien ne vaut la photo souvenir de notre halte devant le panneau d'entrée de Montcuq, ce que Jean-Paul s'empresse de faire en prenant Sylvie en photo.
Au petit matin, rien ne vaut la photo souvenir de notre halte devant le panneau d'entrée de Montcuq, ce que Jean-Paul s'empresse de faire en prenant Sylvie en photo.

Au petit matin, rien ne vaut la photo souvenir de notre halte devant le panneau d’entrée de Montcuq, ce que Jean-Paul s’empresse de faire en prenant Sylvie en photo.

Nous revoilà sur le chemin avec le sourire de Jean-Paul pour accompagner cette journée.
Nous revoilà sur le chemin avec le sourire de Jean-Paul pour accompagner cette journée.

Nous revoilà sur le chemin avec le sourire de Jean-Paul pour accompagner cette journée.

Certes, ce n'est pas réellement un sentier, mais quand cela le permet nous coupons à travers champs.
Sur le chemin de St-Jacques “Via Podiensis” avec Sylvie, Jean-Paul, Catherine, Magali, Philippe et Emeric, récit 2019, partie 2.

Sur le chemin de St-Jacques “Via Podiensis” avec Sylvie, Jean-Paul, Catherine, Magali, Philippe et Emeric, récit 2019, partie 2.

 

Certes, ce n'est pas réellement un sentier, mais quand cela le permet nous coupons à travers champs.
Certes, ce n'est pas réellement un sentier, mais quand cela le permet nous coupons à travers champs.

Certes, ce n’est pas réellement un sentier, mais quand cela le permet nous coupons à travers champs.

Dans l'ombre de la forêt, proche du château de Charry.
Dans l'ombre de la forêt, proche du château de Charry.

Dans l’ombre de la forêt, proche du château de Charry.

Visiblement, le champs sous le village de Rouillac intrigue et Jean-Paul cherche à savoir ce qui à été planté.
Visiblement, le champs sous le village de Rouillac intrigue et Jean-Paul cherche à savoir ce qui à été planté.

Visiblement, le champs sous le village de Rouillac intrigue et Jean-Paul cherche à savoir ce qui à été planté.

...

Nombreux sont les ruisseaux qui sont sont à sec comme ici le ruisseau du Tartuguié, ca vallait bien une petite photo dans le lit du ruisseau pour Sylvie et Jean-Paul.
Nombreux sont les ruisseaux qui sont sont à sec comme ici le ruisseau du Tartuguié, ca vallait bien une petite photo dans le lit du ruisseau pour Sylvie et Jean-Paul.

Nombreux sont les ruisseaux qui sont sont à sec comme ici le ruisseau du Tartuguié, ca vallait bien une petite photo dans le lit du ruisseau pour Sylvie et Jean-Paul.

Nous entrons dans le département du Tarn et Garonne, photo du groupe devant le panneau d'information sur les sentiers du département.

Nous entrons dans le département du Tarn et Garonne, photo du groupe devant le panneau d’information sur les sentiers du département.

La forêt de Cambourette, forêt de chènes pubescent nous gratifie de son ombre que nous regrettons pas avec cette chaleur.
La forêt de Cambourette, forêt de chènes pubescent nous gratifie de son ombre que nous regrettons pas avec cette chaleur.

La forêt de Cambourette, forêt de chènes pubescent nous gratifie de son ombre que nous regrettons pas avec cette chaleur.

La belle descente de Lespinasse, qui même par temps sec peut-être glissante, heureusement les aménagements des marches permettent de freiner le pèlerin dans sa descente.
La belle descente de Lespinasse, qui même par temps sec peut-être glissante, heureusement les aménagements des marches permettent de freiner le pèlerin dans sa descente.
La belle descente de Lespinasse, qui même par temps sec peut-être glissante, heureusement les aménagements des marches permettent de freiner le pèlerin dans sa descente.

La belle descente de Lespinasse, qui même par temps sec peut-être glissante, heureusement les aménagements des marches permettent de freiner le pèlerin dans sa descente.

Visiblement, la descente quelques minutes avant à laisser des traces, le sourire se lit sur le visage de Catherine et Emeric.

Visiblement, la descente quelques minutes avant à laisser des traces, le sourire se lit sur le visage de Catherine et Emeric.

Les sentiers nous offrent parfois de beaux moments avec ici un passage entre deux champs de tournesols.

Les sentiers nous offrent parfois de beaux moments avec ici un passage entre deux champs de tournesols.

Heureusement, nous trouvons souvent de l'eau potable avec de belles et curieuses surprises comme ici une figurine en fer forgé avec un vieux slip accrochés.

Heureusement, nous trouvons souvent de l’eau potable avec de belles et curieuses surprises comme ici une figurine en fer forgé avec un vieux slip accrochés.

Nous apercevons le très beau village de Lauzerte, notre halte du jour.

Nous apercevons le très beau village de Lauzerte, notre halte du jour.

Une pause s'impose avant d'aller vers notre gîte d'étape.
Une pause s'impose avant d'aller vers notre gîte d'étape.
Une pause s'impose avant d'aller vers notre gîte d'étape.

Une pause s’impose avant d’aller vers notre gîte d’étape.

Vue depuis les hauteurs de Lauzerte sur la plaine du Lendou.

Vue depuis les hauteurs de Lauzerte sur la plaine du Lendou.

Au petit matin, départ matinal dans la joie.
Au petit matin, départ matinal dans la joie.

Au petit matin, départ matinal dans la joie.

Dans l'étang de Lamothe rare cliché, même si la photo n'est pas très nette, de ce poisson, une truite peut-être prise pendant son saut.

Dans l’étang de Lamothe rare cliché, même si la photo n’est pas très nette, de ce poisson, une truite peut-être prise pendant son saut.

Un peu plus de monde qui nous accompagne, comme ce couple avec monsieur qui porte son enfant dans le dos, sylvie et Jean-paul sont devant.

Un peu plus de monde qui nous accompagne, comme ce couple avec monsieur qui porte son enfant dans le dos, sylvie et Jean-paul sont devant.

Magnfique pigeonnier seigneuriale du 17e siècle au lieu-dit "le chartron".
Magnfique pigeonnier seigneuriale du 17e siècle au lieu-dit "le chartron".

Magnfique pigeonnier seigneuriale du 17e siècle au lieu-dit “le chartron”.

Au lieu-dit "Le Martret" à été installé par des enfants un ravitaillement avec des melons, des pommes, et des noix, ça plaît à tout le monde, surtout à Emeric.

Au lieu-dit “Le Martret” à été installé par des enfants un ravitaillement avec des melons, des pommes, et des noix, ça plaît à tout le monde, surtout à Emeric.

Le temps est devenu un peu plus pluvieux, mais cela ne durera pas longtemps.
Le temps est devenu un peu plus pluvieux, mais cela ne durera pas longtemps.

Le temps est devenu un peu plus pluvieux, mais cela ne durera pas longtemps.

Passsage sur un petit pont avec Catherine, et Emeric qui prend toute ses précautions pour Catherine.

Passsage sur un petit pont avec Catherine, et Emeric qui prend toute ses précautions pour Catherine.

Nous arrivons sur Moissac, mais notre gîte est encore à 30mn de marche.
Nous arrivons sur Moissac, mais notre gîte est encore à 30mn de marche.

Nous arrivons sur Moissac, mais notre gîte est encore à 30mn de marche.

A proximité de notre gîte d'étape, se trouvent une vierge et une vue sur Moissac et la rivière du Tarn.
A proximité de notre gîte d'étape, se trouvent une vierge et une vue sur Moissac et la rivière du Tarn.
A proximité de notre gîte d'étape, se trouvent une vierge et une vue sur Moissac et la rivière du Tarn.

A proximité de notre gîte d’étape, se trouvent une vierge et une vue sur Moissac et la rivière du Tarn.

Le jour suivant, nous voilà de nouveau sur le chemin, avec une journée calme, car en majorité le long du canal latéral à la Garonne.
Le jour suivant, nous voilà de nouveau sur le chemin, avec une journée calme, car en majorité le long du canal latéral à la Garonne.

Le jour suivant, nous voilà de nouveau sur le chemin, avec une journée calme, car en majorité le long du canal latéral à la Garonne.

Voila tout le groupe à la sortie de Moissac avec une personne en plus que Magali à rencontrer dans le gîte d'étape.

Voila tout le groupe à la sortie de Moissac avec une personne en plus que Magali à rencontrer dans le gîte d’étape.

Toujours le long du canal latéral à la Garonne, protégé par l'allée de platanes vieux d'une centaine d'année pour certains.
Toujours le long du canal latéral à la Garonne, protégé par l'allée de platanes vieux d'une centaine d'année pour certains.
Toujours le long du canal latéral à la Garonne, protégé par l'allée de platanes vieux d'une centaine d'année pour certains.

Toujours le long du canal latéral à la Garonne, protégé par l’allée de platanes vieux d’une centaine d’année pour certains.

Et hop c'est dans la boîte pour Emeric pris sur le pont à proximité de l'écluse de Braguel.

Et hop c’est dans la boîte pour Emeric pris sur le pont à proximité de l’écluse de Braguel.

Quelques étirements pour soulager la jambe de Jean-Paul toujours sur le pont et le groupe attend sagement à côté.

Quelques étirements pour soulager la jambe de Jean-Paul toujours sur le pont et le groupe attend sagement à côté.

De nouveaux aménagements nous posent quelques surprises pour accéder sur le pont.
De nouveaux aménagements nous posent quelques surprises pour accéder sur le pont.

De nouveaux aménagements nous posent quelques surprises pour accéder sur le pont.

Nous voilà pas très loin de la centrale nucléaire de Golfech, nous traversons aussi le pont sur le canal de Golfech.

Nous voilà pas très loin de la centrale nucléaire de Golfech, nous traversons aussi le pont sur le canal de Golfech.

La Garonne vue depuis le pont avec Auvillar sur les hauteurs et la Garonne vue depuis notre gîte au petit matin.
La Garonne vue depuis le pont avec Auvillar sur les hauteurs et la Garonne vue depuis notre gîte au petit matin.

La Garonne vue depuis le pont avec Auvillar sur les hauteurs et la Garonne vue depuis notre gîte au petit matin.

Au départ de la ville d'Auvillar, une petite figurine d'un pèlerin en céramique qui s'assoit sur son sac-à-dos, bon visiblement Emeric aurait bien aimé se reposer sur son sac-à-dos...
Au départ de la ville d'Auvillar, une petite figurine d'un pèlerin en céramique qui s'assoit sur son sac-à-dos, bon visiblement Emeric aurait bien aimé se reposer sur son sac-à-dos...

Au départ de la ville d’Auvillar, une petite figurine d’un pèlerin en céramique qui s’assoit sur son sac-à-dos, bon visiblement Emeric aurait bien aimé se reposer sur son sac-à-dos…

La matinée est bien fraîche, ce matin sur Auvillar, et nous passons devant un mur dont les dessins proviennent d'enfants d'Auvillar.
La matinée est bien fraîche, ce matin sur Auvillar, et nous passons devant un mur dont les dessins proviennent d'enfants d'Auvillar.

La matinée est bien fraîche, ce matin sur Auvillar, et nous passons devant un mur dont les dessins proviennent d’enfants d’Auvillar.

Et ce sera une belle journée ensoleillée...
Et ce sera une belle journée ensoleillée...

Et ce sera une belle journée ensoleillée…

C'est bien noté !

C’est bien noté !

Un faucon il me semble pris sur une ligne éléctrique !

Un faucon il me semble pris sur une ligne éléctrique !

Photo prise dans la descente du "bois de madame", Emeric guidant Catherine.

Photo prise dans la descente du “bois de madame”, Emeric guidant Catherine.

Nous arrivons sur le département du Gers, nous croisons un groupe d'enfants cathos en excursion, Jean-Paul en profite pour donner une leçon.
Nous arrivons sur le département du Gers, nous croisons un groupe d'enfants cathos en excursion, Jean-Paul en profite pour donner une leçon.

Nous arrivons sur le département du Gers, nous croisons un groupe d’enfants cathos en excursion, Jean-Paul en profite pour donner une leçon.

Nous franchissons l'Arrats qui marque l'entrée du département du Gers.

Nous franchissons l’Arrats qui marque l’entrée du département du Gers.

Panneau à l'entrée du village de Saint-Antoine du Pont d'Arrats.

Panneau à l’entrée du village de Saint-Antoine du Pont d’Arrats.

Nous profitons de l'ouverture de l'église de Saint-Antonin-Pont d’Arratz pour admirer et expliquer aux autres la découvertes de fresques du 15e siècle. La peinture représente des scènes de la vie de saint Blaise : convocation du saint par le gouverneur païen, miracle du porc rendu à la pauvre veuve, emprisonnement de saint Blaise, puis son martyre. L’originalité vient de la présence de légendes en occitan qui racontent les scènes. Vers le bas apparaît une peinture plus ancienne figurant saint Georges luttant contre le dragon.
Nous profitons de l'ouverture de l'église de Saint-Antonin-Pont d’Arratz pour admirer et expliquer aux autres la découvertes de fresques du 15e siècle. La peinture représente des scènes de la vie de saint Blaise : convocation du saint par le gouverneur païen, miracle du porc rendu à la pauvre veuve, emprisonnement de saint Blaise, puis son martyre. L’originalité vient de la présence de légendes en occitan qui racontent les scènes. Vers le bas apparaît une peinture plus ancienne figurant saint Georges luttant contre le dragon.
Nous profitons de l'ouverture de l'église de Saint-Antonin-Pont d’Arratz pour admirer et expliquer aux autres la découvertes de fresques du 15e siècle. La peinture représente des scènes de la vie de saint Blaise : convocation du saint par le gouverneur païen, miracle du porc rendu à la pauvre veuve, emprisonnement de saint Blaise, puis son martyre. L’originalité vient de la présence de légendes en occitan qui racontent les scènes. Vers le bas apparaît une peinture plus ancienne figurant saint Georges luttant contre le dragon.

Nous profitons de l’ouverture de l’église de Saint-Antonin-Pont d’Arratz pour admirer et expliquer aux autres la découvertes de fresques du 15e siècle. La peinture représente des scènes de la vie de saint Blaise : convocation du saint par le gouverneur païen, miracle du porc rendu à la pauvre veuve, emprisonnement de saint Blaise, puis son martyre. L’originalité vient de la présence de légendes en occitan qui racontent les scènes. Vers le bas apparaît une peinture plus ancienne figurant saint Georges luttant contre le dragon.

Vue depuis les hauteurs de Collong sur la vallée de la Teulère et le village de Flamarens que nous aborderons plus tard.
Vue depuis les hauteurs de Collong sur la vallée de la Teulère et le village de Flamarens que nous aborderons plus tard.
Vue depuis les hauteurs de Collong sur la vallée de la Teulère et le village de Flamarens que nous aborderons plus tard.

Vue depuis les hauteurs de Collong sur la vallée de la Teulère et le village de Flamarens que nous aborderons plus tard.

Petite halte sympathique sous un arbre au lieu-dit " Cluset".

Petite halte sympathique sous un arbre au lieu-dit ” Cluset”.

Nous visitons les ruines de l'ancienne église gothique Saint-Saturnin de Flamarens du 16e siècle. Un important travail de restauration fut entrepris de 2017 à 2019. Bien des choses restent à faire.
Nous visitons les ruines de l'ancienne église gothique Saint-Saturnin de Flamarens du 16e siècle. Un important travail de restauration fut entrepris de 2017 à 2019. Bien des choses restent à faire.
Nous visitons les ruines de l'ancienne église gothique Saint-Saturnin de Flamarens du 16e siècle. Un important travail de restauration fut entrepris de 2017 à 2019. Bien des choses restent à faire.

Nous visitons les ruines de l’ancienne église gothique Saint-Saturnin de Flamarens du 16e siècle. Un important travail de restauration fut entrepris de 2017 à 2019. Bien des choses restent à faire.

Le château de Flamarens quand à lui date du 12e - 15e siècle, mais ne se visite pas.

Le château de Flamarens quand à lui date du 12e – 15e siècle, mais ne se visite pas.

Vue depuis les hauteurs de Flamarens sur la plaine du sud et la vallée de Pitoulens au premier plan.

Vue depuis les hauteurs de Flamarens sur la plaine du sud et la vallée de Pitoulens au premier plan.

Peu de monde sur la route que nous longeons sur la gauche, mais un soleil qui tape fort.

Peu de monde sur la route que nous longeons sur la gauche, mais un soleil qui tape fort.

Le village de Miradoux que nous aborderons plus tard.

Le village de Miradoux que nous aborderons plus tard.

Il y a peu d'ombre des arbres pour nous protéger du soleil, donc, on ne s'attarde pas trop...
Il y a peu d'ombre des arbres pour nous protéger du soleil, donc, on ne s'attarde pas trop...

Il y a peu d’ombre des arbres pour nous protéger du soleil, donc, on ne s’attarde pas trop…

Le château de Flamarens et une partie du clocher-mur de l'église Saint-Saturnin, vue depuis l'entrée du village de Miradoux.

Le château de Flamarens et une partie du clocher-mur de l’église Saint-Saturnin, vue depuis l’entrée du village de Miradoux.

Nous voilà à l'entrée du village de Miradoux.

Nous voilà à l’entrée du village de Miradoux.

Photo prise après Miradoux, du château ruiné de Gachepouy du 14e siècle.
Photo prise après Miradoux, du château ruiné de Gachepouy du 14e siècle.

Photo prise après Miradoux, du château ruiné de Gachepouy du 14e siècle.

Nous sommes plus très loin de notre gîte d'étape de Castet-Arrouy et profitons de ce vaste paysage devant nous.
Nous sommes plus très loin de notre gîte d'étape de Castet-Arrouy et profitons de ce vaste paysage devant nous.
Nous sommes plus très loin de notre gîte d'étape de Castet-Arrouy et profitons de ce vaste paysage devant nous.

Nous sommes plus très loin de notre gîte d’étape de Castet-Arrouy et profitons de ce vaste paysage devant nous.

Après un bon repas et une bonne nuit dans notre gîte d'étape de Castet-Arrouy,  on repart au petit matin avec la pose et le sourire devant l'objectif de Sylvie et Jean-Paul.

Après un bon repas et une bonne nuit dans notre gîte d’étape de Castet-Arrouy, on repart au petit matin avec la pose et le sourire devant l’objectif de Sylvie et Jean-Paul.