Sur le chemin de St-Jacques “Via Podiensis” avec Sylvie, Yann, Emeric et Philippe, récit 2018

Vous trouverez ici les photos accompagnées de commentaires, pour la sortie du 13 août au 22 Août 2018. Un nouveau départ de Aumont-Aubrac, ou étaient présent, Sylvie non-voyante, Yann aveugle, ainsi qu’un nouvelle accompagnateur Emeric et Philippe l’organisateur.

La durée de notre séjour fut de 10 jours dont 8 jours de marche, notre moyenne de kilomètres par jour fut de 18km avec des demi-journées de pause.

La météo fut très variable et exceptionnellement peu chaude pour une fin juillet, le soleil se montrant tout de même mais nous n’avons pas souffert de la chaleur. La marche dans l’ensemble s’est bien déroulée et les rencontres au Soulié, surtout, ont marqué tout le monde pour cette journée du 18 Août. Quelques personnes nous ont accompagné un court moment.

La veille de l'arrivée du groupe me voilà chez Vincent à la ferme du Barry à Aumont-Aubrac. Vincent explique ici comment est préparé l'Aligot, cette spécialité cullinaire rurale traditionnelle française originaire de l'Aubrac oh combien connue de tous les pèlerins qui y passent. L'aligot c'est des pommes de terre, de la crème, du beurre, et de la tome d'Aligot.
La veille de l'arrivée du groupe me voilà chez Vincent à la ferme du Barry à Aumont-Aubrac. Vincent explique ici comment est préparé l'Aligot, cette spécialité cullinaire rurale traditionnelle française originaire de l'Aubrac oh combien connue de tous les pèlerins qui y passent. L'aligot c'est des pommes de terre, de la crème, du beurre, et de la tome d'Aligot.
La veille de l'arrivée du groupe me voilà chez Vincent à la ferme du Barry à Aumont-Aubrac. Vincent explique ici comment est préparé l'Aligot, cette spécialité cullinaire rurale traditionnelle française originaire de l'Aubrac oh combien connue de tous les pèlerins qui y passent. L'aligot c'est des pommes de terre, de la crème, du beurre, et de la tome d'Aligot.

La veille de l’arrivée du groupe me voilà chez Vincent à la ferme du Barry à Aumont-Aubrac. Vincent explique ici comment est préparé l’Aligot, cette spécialité cullinaire rurale traditionnelle française originaire de l’Aubrac oh combien connue de tous les pèlerins qui y passent. L’aligot c’est des pommes de terre, de la crème, du beurre, et de la tome d’Aligot.

Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.
Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.
Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.
Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.
Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.
Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.
Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l'Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d'une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d'un monsieur qui était à notre table dont j'ai oublié le nom.

Nous voilà le 13 Août avec Sylvie, Yann, Emeric et moi-même. De nouveau, présentration de Vincent de l’Aligot avec une démonstration de sa tenue avec une spatule et d’une cuillère avec un couteau en séparant les deux ustensiles. Sylvie et moi, nous nous essayons avec une fourchette. Photo du groupe et d’un monsieur qui était à notre table dont j’ai oublié le nom.

1er jour de marche et voilà qu'une petite pluie fine nous accompagne. Emeric accompagne Yann dans la petite montée au lieu-dit "Beauregard" à la sortie d'Aumont-Aubrac.
1er jour de marche et voilà qu'une petite pluie fine nous accompagne. Emeric accompagne Yann dans la petite montée au lieu-dit "Beauregard" à la sortie d'Aumont-Aubrac.
1er jour de marche et voilà qu'une petite pluie fine nous accompagne. Emeric accompagne Yann dans la petite montée au lieu-dit "Beauregard" à la sortie d'Aumont-Aubrac.

1er jour de marche et voilà qu’une petite pluie fine nous accompagne. Emeric accompagne Yann dans la petite montée au lieu-dit “Beauregard” à la sortie d’Aumont-Aubrac.

Sylvie me suit sans problème ici au lieu-dit "les Devèzes", le sentier est très large et quasiment totalement plat, donc pas de danger sous les pieds, mais notre rôle est de rester aux aguets et de faire en sorte que leur liberté de marcher soit des plus sécurisantes, mais, bien entendu, nous, les accompagnateurs, nous devons aussi faire attention à nous-mêmes et ne pas nous mettre en danger.
Sylvie me suit sans problème ici au lieu-dit "les Devèzes", le sentier est très large et quasiment totalement plat, donc pas de danger sous les pieds, mais notre rôle est de rester aux aguets et de faire en sorte que leur liberté de marcher soit des plus sécurisantes, mais, bien entendu, nous, les accompagnateurs, nous devons aussi faire attention à nous-mêmes et ne pas nous mettre en danger.

Sylvie me suit sans problème ici au lieu-dit “les Devèzes”, le sentier est très large et quasiment totalement plat, donc pas de danger sous les pieds, mais notre rôle est de rester aux aguets et de faire en sorte que leur liberté de marcher soit des plus sécurisantes, mais, bien entendu, nous, les accompagnateurs, nous devons aussi faire attention à nous-mêmes et ne pas nous mettre en danger.

Quelques Epilobes (Fleurs Mauves) sont présentes le long des clôtures, Sylvie avance sereinement. Yann et Emeric sont juste derrière.
Quelques Epilobes (Fleurs Mauves) sont présentes le long des clôtures, Sylvie avance sereinement. Yann et Emeric sont juste derrière.

Quelques Epilobes (Fleurs Mauves) sont présentes le long des clôtures, Sylvie avance sereinement. Yann et Emeric sont juste derrière.

Toujours au lieu-dit "les Brugères", le temps commence à bruiner un peu plus, Yann et Emeric sont à moins de 100 mètres derrière et suivis par d'autres pèlerins . Nous arrivons sur une petite route communale que nous prenons sur la droite pour allez direction "La Chaze de Peyre".
Toujours au lieu-dit "les Brugères", le temps commence à bruiner un peu plus, Yann et Emeric sont à moins de 100 mètres derrière et suivis par d'autres pèlerins . Nous arrivons sur une petite route communale que nous prenons sur la droite pour allez direction "La Chaze de Peyre".
Toujours au lieu-dit "les Brugères", le temps commence à bruiner un peu plus, Yann et Emeric sont à moins de 100 mètres derrière et suivis par d'autres pèlerins . Nous arrivons sur une petite route communale que nous prenons sur la droite pour allez direction "La Chaze de Peyre".

Toujours au lieu-dit “les Brugères”, le temps commence à bruiner un peu plus, Yann et Emeric sont à moins de 100 mètres derrière et suivis par d’autres pèlerins . Nous arrivons sur une petite route communale que nous prenons sur la droite pour allez direction “La Chaze de Peyre”.

Nous voilà sur la route communale vers le village de "La Chaze de Peyre". Après un petit délestage naturel, nous voilà dépassés par une horde heureuse de pèlerins. Yann et Emeric portent tout les deux une cape contre la pluie et un sursac pour Emeric.
Nous voilà sur la route communale vers le village de "La Chaze de Peyre". Après un petit délestage naturel, nous voilà dépassés par une horde heureuse de pèlerins. Yann et Emeric portent tout les deux une cape contre la pluie et un sursac pour Emeric.
Nous voilà sur la route communale vers le village de "La Chaze de Peyre". Après un petit délestage naturel, nous voilà dépassés par une horde heureuse de pèlerins. Yann et Emeric portent tout les deux une cape contre la pluie et un sursac pour Emeric.

Nous voilà sur la route communale vers le village de “La Chaze de Peyre”. Après un petit délestage naturel, nous voilà dépassés par une horde heureuse de pèlerins. Yann et Emeric portent tout les deux une cape contre la pluie et un sursac pour Emeric.

Nous arrivons à la petite chapelle de Bastide fondée en 1525, très belle à l'intérieur.
Nous arrivons à la petite chapelle de Bastide fondée en 1525, très belle à l'intérieur.

Nous arrivons à la petite chapelle de Bastide fondée en 1525, très belle à l’intérieur.

Nous sommes devant la chapelle, mais nous devons attendre Emeric et Yann. Emeric tout content nous fait un selfie dans la chapelle, l'intérieur est d'une paix incroyable. Nous apercevons une statue de Saint-joachim et Notre-Dame de la Salette.
Nous sommes devant la chapelle, mais nous devons attendre Emeric et Yann. Emeric tout content nous fait un selfie dans la chapelle, l'intérieur est d'une paix incroyable. Nous apercevons une statue de Saint-joachim et Notre-Dame de la Salette.
Nous sommes devant la chapelle, mais nous devons attendre Emeric et Yann. Emeric tout content nous fait un selfie dans la chapelle, l'intérieur est d'une paix incroyable. Nous apercevons une statue de Saint-joachim et Notre-Dame de la Salette.
Nous sommes devant la chapelle, mais nous devons attendre Emeric et Yann. Emeric tout content nous fait un selfie dans la chapelle, l'intérieur est d'une paix incroyable. Nous apercevons une statue de Saint-joachim et Notre-Dame de la Salette.
Nous sommes devant la chapelle, mais nous devons attendre Emeric et Yann. Emeric tout content nous fait un selfie dans la chapelle, l'intérieur est d'une paix incroyable. Nous apercevons une statue de Saint-joachim et Notre-Dame de la Salette.

Nous sommes devant la chapelle, mais nous devons attendre Emeric et Yann. Emeric tout content nous fait un selfie dans la chapelle, l’intérieur est d’une paix incroyable. Nous apercevons une statue de Saint-joachim et Notre-Dame de la Salette.

Nous passons par Lasbros, un nouveau Bar Snack Epicerie "Le Granitik" a ouvert, mais malheureusement fermé le jour de notre passage.
Nous passons par Lasbros, un nouveau Bar Snack Epicerie "Le Granitik" a ouvert, mais malheureusement fermé le jour de notre passage.

Nous passons par Lasbros, un nouveau Bar Snack Epicerie “Le Granitik” a ouvert, mais malheureusement fermé le jour de notre passage.

Nous sommes au lieu-dit " les Combes", Sylvie toujours en pleine forme suivis de derrière par Hervé rencontré avec sa fille sur le chemin. Emeric est entre Sylvie et Yann suivit par Hervé, nous ne sommes plus loin du lieu-dit"les Quatre Chemins".
Nous sommes au lieu-dit " les Combes", Sylvie toujours en pleine forme suivis de derrière par Hervé rencontré avec sa fille sur le chemin. Emeric est entre Sylvie et Yann suivit par Hervé, nous ne sommes plus loin du lieu-dit"les Quatre Chemins".
Nous sommes au lieu-dit " les Combes", Sylvie toujours en pleine forme suivis de derrière par Hervé rencontré avec sa fille sur le chemin. Emeric est entre Sylvie et Yann suivit par Hervé, nous ne sommes plus loin du lieu-dit"les Quatre Chemins".
Nous sommes au lieu-dit " les Combes", Sylvie toujours en pleine forme suivis de derrière par Hervé rencontré avec sa fille sur le chemin. Emeric est entre Sylvie et Yann suivit par Hervé, nous ne sommes plus loin du lieu-dit"les Quatre Chemins".

Nous sommes au lieu-dit ” les Combes”, Sylvie toujours en pleine forme suivis de derrière par Hervé rencontré avec sa fille sur le chemin. Emeric est entre Sylvie et Yann suivit par Hervé, nous ne sommes plus loin du lieu-dit”les Quatre Chemins”.

Nous voilà au lieu-dit "las Corcelières". Emeric est devant nous et Yann et Sylvie marche quasiment côte à côte, le sentier ne pose aucun problème ici, car entièrement plat.
Nous voilà au lieu-dit "las Corcelières". Emeric est devant nous et Yann et Sylvie marche quasiment côte à côte, le sentier ne pose aucun problème ici, car entièrement plat.
Nous voilà au lieu-dit "las Corcelières". Emeric est devant nous et Yann et Sylvie marche quasiment côte à côte, le sentier ne pose aucun problème ici, car entièrement plat.

Nous voilà au lieu-dit “las Corcelières”. Emeric est devant nous et Yann et Sylvie marche quasiment côte à côte, le sentier ne pose aucun problème ici, car entièrement plat.

Photo souvenir de moi et de Régine qui tiens au lieu-dit "les Quatre Chemins" un café. Régine est une figure du chemin, un personnage, un coeur sur le chemin, elle se couperait en quatre pour les pèlerins et ça fait rudement plaisir de la voir car ça fait des années que je la vois et c'est toujours un plaisir de venir ici.

Photo souvenir de moi et de Régine qui tiens au lieu-dit “les Quatre Chemins” un café. Régine est une figure du chemin, un personnage, un coeur sur le chemin, elle se couperait en quatre pour les pèlerins et ça fait rudement plaisir de la voir car ça fait des années que je la vois et c’est toujours un plaisir de venir ici.

Nous voilà au lieu-dit "les Cabannes". Le sentier est maintenant plus accidenté et nécessite une plus grande attention, Emeric prend garde à ce que Yann marche dans les endroits les plus plats possible.
Nous voilà au lieu-dit "les Cabannes". Le sentier est maintenant plus accidenté et nécessite une plus grande attention, Emeric prend garde à ce que Yann marche dans les endroits les plus plats possible.
Nous voilà au lieu-dit "les Cabannes". Le sentier est maintenant plus accidenté et nécessite une plus grande attention, Emeric prend garde à ce que Yann marche dans les endroits les plus plats possible.

Nous voilà au lieu-dit “les Cabannes”. Le sentier est maintenant plus accidenté et nécessite une plus grande attention, Emeric prend garde à ce que Yann marche dans les endroits les plus plats possible.

Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.
Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d'être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant "le moulin de la folle" et c'est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.

Nous sommes maintenant sur le point de franchir le ruisseau de la Planette. A une époque, aucun aménagement n´était présent et le lieu nécessitait d’être prudent. Depuis peu, plusieurs pontons ont été amménagé, dont deux sur le ruisseau de la planette et un autre un peu avant “le moulin de la folle” et c’est maintenant nettement plus facile de le traverser, mais nous restons prudent surtout pour Sylvie et Yann.

Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.
Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.
Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.
Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.
Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.
Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.
Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit "la Rimeize" qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en  profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.

Après le passage étroit, nous voilà au lieu-dit “la Rimeize” qui est aussi un ruisseau, le secteur est à nouveau plus plat et plus large, mais pas pour très longtemps. Le paysage y est grandiose et nous en profitons pour admirer et ressentir cet endroit calme et reposant.

Nous voilà au croisement pour ceux qui vont aux gîtes d'étape de Prinsuéjols. Nous continuons tout droit.

Nous voilà au croisement pour ceux qui vont aux gîtes d’étape de Prinsuéjols. Nous continuons tout droit.

Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d'altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l'affluent d'amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d'Aubrac ne se prennent pour des pèlerins...
Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d'altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l'affluent d'amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d'Aubrac ne se prennent pour des pèlerins...
Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d'altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l'affluent d'amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d'Aubrac ne se prennent pour des pèlerins...
Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d'altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l'affluent d'amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d'Aubrac ne se prennent pour des pèlerins...
Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d'altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l'affluent d'amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d'Aubrac ne se prennent pour des pèlerins...
Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d'altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l'affluent d'amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d'Aubrac ne se prennent pour des pèlerins...

Nous arrivons au niveau du moulin de la folle à 1156m d’altitude, nous passons le troisième passage aménagé récemment sur l’affluent d’amont de la Rimeize. Et pendant que certains se font prendre en photo, je referme la barrière pour éviter que les vaches d’Aubrac ne se prennent pour des pèlerins…

Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.
Nous sommes au lieu-dit " lous Passadous " les vaches d'Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.

Nous sommes au lieu-dit ” lous Passadous ” les vaches d’Aubrac toujours aussi belle regardent les pèlerins passer par dizaine et nous avec. Sylvie est devant avec moi et Yann et Emeric ne sont pas loin et profite de ce magnifique lieu entouré par endroits de champs de bruyère.

Entre la ferme des Gentianes et le lieu-dit "lous Passadous" se trouve cette énorme rocher granitique, vestige de l'époque glaciaire.

Entre la ferme des Gentianes et le lieu-dit “lous Passadous” se trouve cette énorme rocher granitique, vestige de l’époque glaciaire.

Mais qu'est ce qu'il me veut ce Pioupiourazzi, se demande ce petit moineau dont je ne connais pas le nom.
Mais qu'est ce qu'il me veut ce Pioupiourazzi, se demande ce petit moineau dont je ne connais pas le nom.
Mais qu'est ce qu'il me veut ce Pioupiourazzi, se demande ce petit moineau dont je ne connais pas le nom.

Mais qu’est ce qu’il me veut ce Pioupiourazzi, se demande ce petit moineau dont je ne connais pas le nom.

Nous nous arrêtons à Finieyrols pour y pique niquer en suivant à la lettre les 10 commandements du chemin et de son village.

Nous nous arrêtons à Finieyrols pour y pique niquer en suivant à la lettre les 10 commandements du chemin et de son village.

Nous quittons Finieyrols et sommes encore dans un secteur plat au lieu-dit " le Clap", Yann est avec moi et Sylvie et Emeric marche ensemble, nous retrouvons quelques gros blocs de roche granitique par endroit. Le paysage est magnifique.
Nous quittons Finieyrols et sommes encore dans un secteur plat au lieu-dit " le Clap", Yann est avec moi et Sylvie et Emeric marche ensemble, nous retrouvons quelques gros blocs de roche granitique par endroit. Le paysage est magnifique.
Nous quittons Finieyrols et sommes encore dans un secteur plat au lieu-dit " le Clap", Yann est avec moi et Sylvie et Emeric marche ensemble, nous retrouvons quelques gros blocs de roche granitique par endroit. Le paysage est magnifique.
Nous quittons Finieyrols et sommes encore dans un secteur plat au lieu-dit " le Clap", Yann est avec moi et Sylvie et Emeric marche ensemble, nous retrouvons quelques gros blocs de roche granitique par endroit. Le paysage est magnifique.

Nous quittons Finieyrols et sommes encore dans un secteur plat au lieu-dit ” le Clap”, Yann est avec moi et Sylvie et Emeric marche ensemble, nous retrouvons quelques gros blocs de roche granitique par endroit. Le paysage est magnifique.

La vue y est splendide et d'un calme royal, seul nos pas s'entendent dans ce désert de beauté. La météo est un peu incertaine, mais aucune pluie à l'horizon, nous avançons vers une petite montée.
La vue y est splendide et d'un calme royal, seul nos pas s'entendent dans ce désert de beauté. La météo est un peu incertaine, mais aucune pluie à l'horizon, nous avançons vers une petite montée.
La vue y est splendide et d'un calme royal, seul nos pas s'entendent dans ce désert de beauté. La météo est un peu incertaine, mais aucune pluie à l'horizon, nous avançons vers une petite montée.
La vue y est splendide et d'un calme royal, seul nos pas s'entendent dans ce désert de beauté. La météo est un peu incertaine, mais aucune pluie à l'horizon, nous avançons vers une petite montée.

La vue y est splendide et d’un calme royal, seul nos pas s’entendent dans ce désert de beauté. La météo est un peu incertaine, mais aucune pluie à l’horizon, nous avançons vers une petite montée.

Nous entamons doucement la montée, qui n'est pas difficile, mais qui nécessite de l'attention car le sentier est par endroit étroit avec des ornières assez marquées.
Nous entamons doucement la montée, qui n'est pas difficile, mais qui nécessite de l'attention car le sentier est par endroit étroit avec des ornières assez marquées.
Nous entamons doucement la montée, qui n'est pas difficile, mais qui nécessite de l'attention car le sentier est par endroit étroit avec des ornières assez marquées.
Nous entamons doucement la montée, qui n'est pas difficile, mais qui nécessite de l'attention car le sentier est par endroit étroit avec des ornières assez marquées.

Nous entamons doucement la montée, qui n’est pas difficile, mais qui nécessite de l’attention car le sentier est par endroit étroit avec des ornières assez marquées.

Nous voilà au "Roc des Loups" à 1257m d'altitude, d'énormes blocs de rochers granitique trônent dans la prairie, juste à côté du sentier. Le paysage est magnifique, à cet endroit, avec une vue à 360°. Aller vite encore une photo, il reste encore quelques kilomètres jusqu'à Nasbinals...
Nous voilà au "Roc des Loups" à 1257m d'altitude, d'énormes blocs de rochers granitique trônent dans la prairie, juste à côté du sentier. Le paysage est magnifique, à cet endroit, avec une vue à 360°. Aller vite encore une photo, il reste encore quelques kilomètres jusqu'à Nasbinals...
Nous voilà au "Roc des Loups" à 1257m d'altitude, d'énormes blocs de rochers granitique trônent dans la prairie, juste à côté du sentier. Le paysage est magnifique, à cet endroit, avec une vue à 360°. Aller vite encore une photo, il reste encore quelques kilomètres jusqu'à Nasbinals...
Nous voilà au "Roc des Loups" à 1257m d'altitude, d'énormes blocs de rochers granitique trônent dans la prairie, juste à côté du sentier. Le paysage est magnifique, à cet endroit, avec une vue à 360°. Aller vite encore une photo, il reste encore quelques kilomètres jusqu'à Nasbinals...

Nous voilà au “Roc des Loups” à 1257m d’altitude, d’énormes blocs de rochers granitique trônent dans la prairie, juste à côté du sentier. Le paysage est magnifique, à cet endroit, avec une vue à 360°. Aller vite encore une photo, il reste encore quelques kilomètres jusqu’à Nasbinals…