Nous voilà sur le pont d'Estaing datant de 1490 avec la statue de François d'Estaing et une croix non visible sur la photo. Le château d'Estaing lui date du 15e siècle, mais l'achèvement de sa construction était bien plus tard au 17e siècle.
Nous voilà sur le pont d'Estaing datant de 1490 avec la statue de François d'Estaing et une croix non visible sur la photo. Le château d'Estaing lui date du 15e siècle, mais l'achèvement de sa construction était bien plus tard au 17e siècle.

Nous voilà sur le pont d’Estaing datant de 1490 avec la statue de François d’Estaing et une croix non visible sur la photo. Le château d’Estaing lui date du 15e siècle, mais l’achèvement de sa construction était bien plus tard au 17e siècle.

Nous sommes dans le très beau gîte d'étape communal entièrement restaurée, depuis quelques années. Nous décidons d'aller manger à l'extérieur dans la rue du pont. Repas très bon, mais la crèpe, mouais..!!
Nous sommes dans le très beau gîte d'étape communal entièrement restaurée, depuis quelques années. Nous décidons d'aller manger à l'extérieur dans la rue du pont. Repas très bon, mais la crèpe, mouais..!!
Nous sommes dans le très beau gîte d'étape communal entièrement restaurée, depuis quelques années. Nous décidons d'aller manger à l'extérieur dans la rue du pont. Repas très bon, mais la crèpe, mouais..!!

Nous sommes dans le très beau gîte d’étape communal entièrement restaurée, depuis quelques années. Nous décidons d’aller manger à l’extérieur dans la rue du pont. Repas très bon, mais la crèpe, mouais..!!

Je ne résiste pas à faire un peu de pub pour ce Bar, café, sandwicherie, car elle a du pain sans gluten, certes c'est pas non plus le pain bio de campagne, mais trouver de quoi manger un sandwich sans gluten c'est plutôt très rare, donc bravo.
Je ne résiste pas à faire un peu de pub pour ce Bar, café, sandwicherie, car elle a du pain sans gluten, certes c'est pas non plus le pain bio de campagne, mais trouver de quoi manger un sandwich sans gluten c'est plutôt très rare, donc bravo.
Je ne résiste pas à faire un peu de pub pour ce Bar, café, sandwicherie, car elle a du pain sans gluten, certes c'est pas non plus le pain bio de campagne, mais trouver de quoi manger un sandwich sans gluten c'est plutôt très rare, donc bravo.

Je ne résiste pas à faire un peu de pub pour ce Bar, café, sandwicherie, car elle a du pain sans gluten, certes c’est pas non plus le pain bio de campagne, mais trouver de quoi manger un sandwich sans gluten c’est plutôt très rare, donc bravo.

Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.
Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.
Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.
Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.
Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.
Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.
Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d'environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n'a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.

Nouvelle journée de marche et revoilà Yann, nous partons sur le Gr6 avec une belle montée d’environ 550m. La monté se fait progressivement pour Yann qui n’a pas marché beaucoup ces derniers jours et il le fait brillamment.

Quand nous arrivons au lieu-dit "Baldrigues", une vue spectaculaire nous attend, avec une vue sur le Lot et la ville d'Estaing.

Quand nous arrivons au lieu-dit “Baldrigues”, une vue spectaculaire nous attend, avec une vue sur le Lot et la ville d’Estaing.

Sylvie n'est pas avec nous aujourd'hui, une journée de pause s'impose pour elle. Nous voilà donc au lieu-dit "Baldrigues", Emeric dans la discussion avec Yann qui aimerait qu'on le prenne en photo, chose dite, chose faite, Yann en pause avec au fond la vallée du Lot et la ville d'Estaing.
Sylvie n'est pas avec nous aujourd'hui, une journée de pause s'impose pour elle. Nous voilà donc au lieu-dit "Baldrigues", Emeric dans la discussion avec Yann qui aimerait qu'on le prenne en photo, chose dite, chose faite, Yann en pause avec au fond la vallée du Lot et la ville d'Estaing.

Sylvie n’est pas avec nous aujourd’hui, une journée de pause s’impose pour elle. Nous voilà donc au lieu-dit “Baldrigues”, Emeric dans la discussion avec Yann qui aimerait qu’on le prenne en photo, chose dite, chose faite, Yann en pause avec au fond la vallée du Lot et la ville d’Estaing.

Légèrement plus loin du lieu-dit "Baldrigues", nous arrivons devant une paroi rocheuse, très interessante, à gauche du sentier, où nous apercevons différentes strates de plusieurs milliers, voir millions d'années présentes ici, ce qui ne manque pas d'intéressées Yann qui montre du doigt l'endroit. Puis nous continuons avec Emeric devant suivis par Yann qui le suit et moi qui continue à prendre des photos de temps en temps.
Légèrement plus loin du lieu-dit "Baldrigues", nous arrivons devant une paroi rocheuse, très interessante, à gauche du sentier, où nous apercevons différentes strates de plusieurs milliers, voir millions d'années présentes ici, ce qui ne manque pas d'intéressées Yann qui montre du doigt l'endroit. Puis nous continuons avec Emeric devant suivis par Yann qui le suit et moi qui continue à prendre des photos de temps en temps.
Légèrement plus loin du lieu-dit "Baldrigues", nous arrivons devant une paroi rocheuse, très interessante, à gauche du sentier, où nous apercevons différentes strates de plusieurs milliers, voir millions d'années présentes ici, ce qui ne manque pas d'intéressées Yann qui montre du doigt l'endroit. Puis nous continuons avec Emeric devant suivis par Yann qui le suit et moi qui continue à prendre des photos de temps en temps.
Légèrement plus loin du lieu-dit "Baldrigues", nous arrivons devant une paroi rocheuse, très interessante, à gauche du sentier, où nous apercevons différentes strates de plusieurs milliers, voir millions d'années présentes ici, ce qui ne manque pas d'intéressées Yann qui montre du doigt l'endroit. Puis nous continuons avec Emeric devant suivis par Yann qui le suit et moi qui continue à prendre des photos de temps en temps.

Légèrement plus loin du lieu-dit “Baldrigues”, nous arrivons devant une paroi rocheuse, très interessante, à gauche du sentier, où nous apercevons différentes strates de plusieurs milliers, voir millions d’années présentes ici, ce qui ne manque pas d’intéressées Yann qui montre du doigt l’endroit. Puis nous continuons avec Emeric devant suivis par Yann qui le suit et moi qui continue à prendre des photos de temps en temps.

Nous sommes proches des Causses du Sébrazac, la marche y est paisible dans un sentier plat et une belle météo.
Nous sommes proches des Causses du Sébrazac, la marche y est paisible dans un sentier plat et une belle météo.

Nous sommes proches des Causses du Sébrazac, la marche y est paisible dans un sentier plat et une belle météo.

Nous avons dépassé le village de Saint-Geniès-des-Ers et sommes maintenant juste après le hameau de "Roumanettes" dans une descente et une partie plus technique. On aperçoit sur les photos Emeric prenant son temps avec Yann dans la descente.
Nous avons dépassé le village de Saint-Geniès-des-Ers et sommes maintenant juste après le hameau de "Roumanettes" dans une descente et une partie plus technique. On aperçoit sur les photos Emeric prenant son temps avec Yann dans la descente.
Nous avons dépassé le village de Saint-Geniès-des-Ers et sommes maintenant juste après le hameau de "Roumanettes" dans une descente et une partie plus technique. On aperçoit sur les photos Emeric prenant son temps avec Yann dans la descente.
Nous avons dépassé le village de Saint-Geniès-des-Ers et sommes maintenant juste après le hameau de "Roumanettes" dans une descente et une partie plus technique. On aperçoit sur les photos Emeric prenant son temps avec Yann dans la descente.

Nous avons dépassé le village de Saint-Geniès-des-Ers et sommes maintenant juste après le hameau de “Roumanettes” dans une descente et une partie plus technique. On aperçoit sur les photos Emeric prenant son temps avec Yann dans la descente.

Arrivés en bas de la descente, nous passons un tout petit cours d'eau avant de remonter le sentier vers le village de Comes.
Arrivés en bas de la descente, nous passons un tout petit cours d'eau avant de remonter le sentier vers le village de Comes.
Arrivés en bas de la descente, nous passons un tout petit cours d'eau avant de remonter le sentier vers le village de Comes.

Arrivés en bas de la descente, nous passons un tout petit cours d’eau avant de remonter le sentier vers le village de Comes.

Après le petit cours d'eau, nous remontons la pente vers le village de Comes, ce passage est vraiment super, car totalement au calme dans une forêt bien dense, Yann avance sereinement et dans la joie. Emeric un peu plus loin les bras en l'air salue notre avancée.
Après le petit cours d'eau, nous remontons la pente vers le village de Comes, ce passage est vraiment super, car totalement au calme dans une forêt bien dense, Yann avance sereinement et dans la joie. Emeric un peu plus loin les bras en l'air salue notre avancée.
Après le petit cours d'eau, nous remontons la pente vers le village de Comes, ce passage est vraiment super, car totalement au calme dans une forêt bien dense, Yann avance sereinement et dans la joie. Emeric un peu plus loin les bras en l'air salue notre avancée.
Après le petit cours d'eau, nous remontons la pente vers le village de Comes, ce passage est vraiment super, car totalement au calme dans une forêt bien dense, Yann avance sereinement et dans la joie. Emeric un peu plus loin les bras en l'air salue notre avancée.
Après le petit cours d'eau, nous remontons la pente vers le village de Comes, ce passage est vraiment super, car totalement au calme dans une forêt bien dense, Yann avance sereinement et dans la joie. Emeric un peu plus loin les bras en l'air salue notre avancée.

Après le petit cours d’eau, nous remontons la pente vers le village de Comes, ce passage est vraiment super, car totalement au calme dans une forêt bien dense, Yann avance sereinement et dans la joie. Emeric un peu plus loin les bras en l’air salue notre avancée.

Passage par le village de Comes que nous traversons très vite, nous apercevons les nouveaux panneaux d'indication GR que je trouve, sont nettement plus clair, précis et visible de loin.

Passage par le village de Comes que nous traversons très vite, nous apercevons les nouveaux panneaux d’indication GR que je trouve, sont nettement plus clair, précis et visible de loin.

Nous voilà à hauteur de la croix de la colombe, après Campuac où nous avons fait une pause.

Nous voilà à hauteur de la croix de la colombe, après Campuac où nous avons fait une pause.

Nous voilà à une centaine de mètres du lieu-dit "les Cazals", ici se trouve d'énorme blocs de granite bien lisse dont la légende veut que ce soit une mère poule avec ses petits qui ont été changé en rocher, pourquoi pas ? Sur un des rochers se trouve une croix. Pour information on trouve un autre rocher énorme légèrement plus loin.
Nous voilà à une centaine de mètres du lieu-dit "les Cazals", ici se trouve d'énorme blocs de granite bien lisse dont la légende veut que ce soit une mère poule avec ses petits qui ont été changé en rocher, pourquoi pas ? Sur un des rochers se trouve une croix. Pour information on trouve un autre rocher énorme légèrement plus loin.
Nous voilà à une centaine de mètres du lieu-dit "les Cazals", ici se trouve d'énorme blocs de granite bien lisse dont la légende veut que ce soit une mère poule avec ses petits qui ont été changé en rocher, pourquoi pas ? Sur un des rochers se trouve une croix. Pour information on trouve un autre rocher énorme légèrement plus loin.

Nous voilà à une centaine de mètres du lieu-dit “les Cazals”, ici se trouve d’énorme blocs de granite bien lisse dont la légende veut que ce soit une mère poule avec ses petits qui ont été changé en rocher, pourquoi pas ? Sur un des rochers se trouve une croix. Pour information on trouve un autre rocher énorme légèrement plus loin.

Nous arrivons sur le lieu-dit "la Condamine", bel ensemble d'un corps de ferme sans doute du 18e siècle voir antérieur.
Nous arrivons sur le lieu-dit "la Condamine", bel ensemble d'un corps de ferme sans doute du 18e siècle voir antérieur.

Nous arrivons sur le lieu-dit “la Condamine”, bel ensemble d’un corps de ferme sans doute du 18e siècle voir antérieur.

Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.
Nous arrivons dans notre magnifique gîte d'étape chrétien "Le soulié". Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu'il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L'endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.

Nous arrivons dans notre magnifique gîte d’étape chrétien “Le soulié”. Une des photos montre un porte-clef en forme de soulier, il fait son poids puisqu’il est en fonte. Nous avons droit à une explication détaillé du tympan de Conques par notre hôte, tout le monde est attentif à son discours. Repas sans gluten pour moi et couscous pour les autres. L’endroit est fort sympathique, on y dort très bien et on se repose divinement.

Nous quittons le soulié au petit matin, bon nombre de pèlerins sont déjà en marche. Yann teste une nouvelle méthode venant de Sylvie qui consiste à faire un sac avec une serviette micro-fibre, apparement ça à l'air de plaire à Yann. Nous passons à côté d'ancienne mine d'Espeyrac condamné aujourd'hui, qui dans les années 1957 1960 ont extrait 8 tonnes d'uranium.
Nous quittons le soulié au petit matin, bon nombre de pèlerins sont déjà en marche. Yann teste une nouvelle méthode venant de Sylvie qui consiste à faire un sac avec une serviette micro-fibre, apparement ça à l'air de plaire à Yann. Nous passons à côté d'ancienne mine d'Espeyrac condamné aujourd'hui, qui dans les années 1957 1960 ont extrait 8 tonnes d'uranium.
Nous quittons le soulié au petit matin, bon nombre de pèlerins sont déjà en marche. Yann teste une nouvelle méthode venant de Sylvie qui consiste à faire un sac avec une serviette micro-fibre, apparement ça à l'air de plaire à Yann. Nous passons à côté d'ancienne mine d'Espeyrac condamné aujourd'hui, qui dans les années 1957 1960 ont extrait 8 tonnes d'uranium.

Nous quittons le soulié au petit matin, bon nombre de pèlerins sont déjà en marche. Yann teste une nouvelle méthode venant de Sylvie qui consiste à faire un sac avec une serviette micro-fibre, apparement ça à l’air de plaire à Yann. Nous passons à côté d’ancienne mine d’Espeyrac condamné aujourd’hui, qui dans les années 1957 1960 ont extrait 8 tonnes d’uranium.

A Sénergues, nous rencontrons 2 demoiselles avec leur âne, elles marchent quelques jours sur le sentier et dans la discussion elle nous informe que de tenir un âne n'est pas chose aisé, comme nous avons pu le constater par nous-mêmes.

A Sénergues, nous rencontrons 2 demoiselles avec leur âne, elles marchent quelques jours sur le sentier et dans la discussion elle nous informe que de tenir un âne n’est pas chose aisé, comme nous avons pu le constater par nous-mêmes.

Nous quittons Sénergues par une météo très ensoleillée et par un petite montée dans une forêt de sapins de très grande taille. Yann est devant et avance avec une énergie débordante, Sylvie et Emeric suivent derrière avec la même énergie.
Nous quittons Sénergues par une météo très ensoleillée et par un petite montée dans une forêt de sapins de très grande taille. Yann est devant et avance avec une énergie débordante, Sylvie et Emeric suivent derrière avec la même énergie.
Nous quittons Sénergues par une météo très ensoleillée et par un petite montée dans une forêt de sapins de très grande taille. Yann est devant et avance avec une énergie débordante, Sylvie et Emeric suivent derrière avec la même énergie.

Nous quittons Sénergues par une météo très ensoleillée et par un petite montée dans une forêt de sapins de très grande taille. Yann est devant et avance avec une énergie débordante, Sylvie et Emeric suivent derrière avec la même énergie.

Nous sommes à l'ouest du lieu-dit " Garbuech" et avançons sans difficulté, Yann est ravi de son sac-à-dos version serviette micro-fibre, Sylvie et Emeric sont à peu de distance derrière.
Nous sommes à l'ouest du lieu-dit " Garbuech" et avançons sans difficulté, Yann est ravi de son sac-à-dos version serviette micro-fibre, Sylvie et Emeric sont à peu de distance derrière.
Nous sommes à l'ouest du lieu-dit " Garbuech" et avançons sans difficulté, Yann est ravi de son sac-à-dos version serviette micro-fibre, Sylvie et Emeric sont à peu de distance derrière.

Nous sommes à l’ouest du lieu-dit ” Garbuech” et avançons sans difficulté, Yann est ravi de son sac-à-dos version serviette micro-fibre, Sylvie et Emeric sont à peu de distance derrière.

Avec une si belle météo, le chemin nous donne du baume au coeur...

Avec une si belle météo, le chemin nous donne du baume au coeur…

C'est l'heure de la pause Edf, et à l'ombre en plus.
C'est l'heure de la pause Edf, et à l'ombre en plus.

C’est l’heure de la pause Edf, et à l’ombre en plus.

Vue panoramique vers l'ouest en direction de Conques.

Vue panoramique vers l’ouest en direction de Conques.

Actuellement, nous nous trouvons au lieu-dit " la Souquayrie" nous avançons sereinement et avec de plus en plus de pèlerins.
Actuellement, nous nous trouvons au lieu-dit " la Souquayrie" nous avançons sereinement et avec de plus en plus de pèlerins.

Actuellement, nous nous trouvons au lieu-dit ” la Souquayrie” nous avançons sereinement et avec de plus en plus de pèlerins.

Nous voilà maintenant dans la célèbre descente vers Conques qui présente de nombreuses parties techniques plus ou moins difficile, avec en prime des travaux qui réduisent la largeur du sentier, comme ici sur la photo avec une tranchée sur le sentier. Je dois prendre mes précautions et être attentif aux gestes et pas de Yann et bien sûr regarder où je mets mes pieds !

Nous voilà maintenant dans la célèbre descente vers Conques qui présente de nombreuses parties techniques plus ou moins difficile, avec en prime des travaux qui réduisent la largeur du sentier, comme ici sur la photo avec une tranchée sur le sentier. Je dois prendre mes précautions et être attentif aux gestes et pas de Yann et bien sûr regarder où je mets mes pieds !

Nous voilà dans le bas de la descente à l'entrée de Conques, tout heureux d'être arrivés !
Nous voilà dans le bas de la descente à l'entrée de Conques, tout heureux d'être arrivés !
Nous voilà dans le bas de la descente à l'entrée de Conques, tout heureux d'être arrivés !

Nous voilà dans le bas de la descente à l’entrée de Conques, tout heureux d’être arrivés !

Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.
Nous voilà à Conques, dans la descente vers l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l'environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l'escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.

Nous voilà à Conques, dans la descente vers l’Abbaye Sainte-Foy de Conques, nous prenons notre temps pour ressentir, toucher et écouter autour de nous l’environnement qui nous fait oublier notre marche de la journée. La descente de l’escalier se fait prudemment car les marches sont devenus inégales par endroit.

Dans la cour de l'Abbaye Sainte-Foy de Conques, une photo du groupe, Emeric, Sylvie, Yann et Philippe.

Dans la cour de l’Abbaye Sainte-Foy de Conques, une photo du groupe, Emeric, Sylvie, Yann et Philippe.

Après la dépose des bagages d´Emeric, et une douche, nous prenons la direction du centre ville pour visiter et nous reposer avec une boisson fraîche.

Après la dépose des bagages d´Emeric, et une douche, nous prenons la direction du centre ville pour visiter et nous reposer avec une boisson fraîche.

Dans Conques nous visitons l'Abbaye Sainte-Foy, à l'extérieur une plaque en braille avec des dessins en relief permettent à Sylvie et Yann de s'informer eux-mêmes de son histoire.
Dans Conques nous visitons l'Abbaye Sainte-Foy, à l'extérieur une plaque en braille avec des dessins en relief permettent à Sylvie et Yann de s'informer eux-mêmes de son histoire.
Dans Conques nous visitons l'Abbaye Sainte-Foy, à l'extérieur une plaque en braille avec des dessins en relief permettent à Sylvie et Yann de s'informer eux-mêmes de son histoire.
Dans Conques nous visitons l'Abbaye Sainte-Foy, à l'extérieur une plaque en braille avec des dessins en relief permettent à Sylvie et Yann de s'informer eux-mêmes de son histoire.

Dans Conques nous visitons l’Abbaye Sainte-Foy, à l’extérieur une plaque en braille avec des dessins en relief permettent à Sylvie et Yann de s’informer eux-mêmes de son histoire.

Au restaurant, bar " le Charlemagne" nous prenons un verre avec des personnes que nous avons rencontré durant notre marche, la vue ici, est magnifique. C'est aussi le moment ou le relâchement se fait le plus sentir.
Au restaurant, bar " le Charlemagne" nous prenons un verre avec des personnes que nous avons rencontré durant notre marche, la vue ici, est magnifique. C'est aussi le moment ou le relâchement se fait le plus sentir.

Au restaurant, bar ” le Charlemagne” nous prenons un verre avec des personnes que nous avons rencontré durant notre marche, la vue ici, est magnifique. C’est aussi le moment ou le relâchement se fait le plus sentir.

De retour dans la cour de l'Abbaye Sainte-Foy de Conques où tout le monde attend l'heure du repas, au menu pour moi tomate et mozarrella et boullettes de viandes normalement sans gluten.
De retour dans la cour de l'Abbaye Sainte-Foy de Conques où tout le monde attend l'heure du repas, au menu pour moi tomate et mozarrella et boullettes de viandes normalement sans gluten.
De retour dans la cour de l'Abbaye Sainte-Foy de Conques où tout le monde attend l'heure du repas, au menu pour moi tomate et mozarrella et boullettes de viandes normalement sans gluten.

De retour dans la cour de l’Abbaye Sainte-Foy de Conques où tout le monde attend l’heure du repas, au menu pour moi tomate et mozarrella et boullettes de viandes normalement sans gluten.

Comme quasiment tout les soirs d'été, frère Jean-Daniel, l'organiste et orateur du tympan de Conques, nous donne ici une explication fort sympathique et avec un côté humoristique, ce qui détend le groupe et l'ensemble de ceux qui l'écoute. Avec une nouvelle technologie et après que la nuit soit tombée, le tympan est illuminé aux couleurs de l'époque.
Comme quasiment tout les soirs d'été, frère Jean-Daniel, l'organiste et orateur du tympan de Conques, nous donne ici une explication fort sympathique et avec un côté humoristique, ce qui détend le groupe et l'ensemble de ceux qui l'écoute. Avec une nouvelle technologie et après que la nuit soit tombée, le tympan est illuminé aux couleurs de l'époque.

Comme quasiment tout les soirs d’été, frère Jean-Daniel, l’organiste et orateur du tympan de Conques, nous donne ici une explication fort sympathique et avec un côté humoristique, ce qui détend le groupe et l’ensemble de ceux qui l’écoute. Avec une nouvelle technologie et après que la nuit soit tombée, le tympan est illuminé aux couleurs de l’époque.

Au petit matin il est temps de rechercher ses chaussures et ses bâtons de marche, mais on peut dire qu'il y a du monde.
Au petit matin il est temps de rechercher ses chaussures et ses bâtons de marche, mais on peut dire qu'il y a du monde.

Au petit matin il est temps de rechercher ses chaussures et ses bâtons de marche, mais on peut dire qu’il y a du monde.

Nous quittons Conques, en descendant une des rues qui nous mène vers le ruisseau "le Dourdou".

Nous quittons Conques, en descendant une des rues qui nous mène vers le ruisseau “le Dourdou”.

Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d'un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d'endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.
Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d'un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d'endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.
Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d'un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d'endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.
Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d'un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d'endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.
Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d'un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d'endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.
Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d'un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d'endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.

Dans la montée vers la chapelle Sainte-Foy, nous rencontrons quelques difficultés, car à la suite d’un violent orage, de serieux dégats ont été occasionné sur le sentier montant, des éboulements se sont produits qui ont de justesse éviter en partie le sentier, mais nous remarquons tout de même beaucoup d’endroits où la montagne souffre. Yann est juste derrière moi et je surveille sa montée avec des temps de pause.

Nous voilà à la petite chapelle Sainte-Foy, d'ici nous avons une bonne vue sur le village de Conques, il est de coutume d'actionner la cloche de la chapelle que Yann effectue puis parfois en-bas dans le village, la grande cloche de l'Abbaye répond.
Nous voilà à la petite chapelle Sainte-Foy, d'ici nous avons une bonne vue sur le village de Conques, il est de coutume d'actionner la cloche de la chapelle que Yann effectue puis parfois en-bas dans le village, la grande cloche de l'Abbaye répond.
Nous voilà à la petite chapelle Sainte-Foy, d'ici nous avons une bonne vue sur le village de Conques, il est de coutume d'actionner la cloche de la chapelle que Yann effectue puis parfois en-bas dans le village, la grande cloche de l'Abbaye répond.
Nous voilà à la petite chapelle Sainte-Foy, d'ici nous avons une bonne vue sur le village de Conques, il est de coutume d'actionner la cloche de la chapelle que Yann effectue puis parfois en-bas dans le village, la grande cloche de l'Abbaye répond.

Nous voilà à la petite chapelle Sainte-Foy, d’ici nous avons une bonne vue sur le village de Conques, il est de coutume d’actionner la cloche de la chapelle que Yann effectue puis parfois en-bas dans le village, la grande cloche de l’Abbaye répond.

Après avoir terminé la montée au lieu-dit "les Fourques" nous atteignons le point le plus haut, on retrouve même de nouvelles toilettes sèches, après avoir fait une petite pause, nous continuons sur le sentier puis un peu plus tard, ce sera de la route jusqu'à Noailhac.
Après avoir terminé la montée au lieu-dit "les Fourques" nous atteignons le point le plus haut, on retrouve même de nouvelles toilettes sèches, après avoir fait une petite pause, nous continuons sur le sentier puis un peu plus tard, ce sera de la route jusqu'à Noailhac.
Après avoir terminé la montée au lieu-dit "les Fourques" nous atteignons le point le plus haut, on retrouve même de nouvelles toilettes sèches, après avoir fait une petite pause, nous continuons sur le sentier puis un peu plus tard, ce sera de la route jusqu'à Noailhac.
Après avoir terminé la montée au lieu-dit "les Fourques" nous atteignons le point le plus haut, on retrouve même de nouvelles toilettes sèches, après avoir fait une petite pause, nous continuons sur le sentier puis un peu plus tard, ce sera de la route jusqu'à Noailhac.
Après avoir terminé la montée au lieu-dit "les Fourques" nous atteignons le point le plus haut, on retrouve même de nouvelles toilettes sèches, après avoir fait une petite pause, nous continuons sur le sentier puis un peu plus tard, ce sera de la route jusqu'à Noailhac.

Après avoir terminé la montée au lieu-dit “les Fourques” nous atteignons le point le plus haut, on retrouve même de nouvelles toilettes sèches, après avoir fait une petite pause, nous continuons sur le sentier puis un peu plus tard, ce sera de la route jusqu’à Noailhac.

Après un moment de marche nous arrivons à Noailhac, et prenons le temps de nous reposer et de manger un morceau, puis comme dit le diction sur le panneau " Mieux vaut le vin d'ici que l'eau de là" nous décidons d'aller au-delà d'ici, en reprenant la marche, après 45mn de pause.

Après un moment de marche nous arrivons à Noailhac, et prenons le temps de nous reposer et de manger un morceau, puis comme dit le diction sur le panneau ” Mieux vaut le vin d’ici que l’eau de là” nous décidons d’aller au-delà d’ici, en reprenant la marche, après 45mn de pause.

Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d'un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.
Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d'un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.
Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d'un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.
Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d'un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.
Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d'un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.
Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d'un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.

Au départ de Noailhac, un chemin de croix permet de rejoindre la chapelle St-Roch du 19e siècle, de superbes vitraux de Deniau ont été réalisés en 1997 et 2000. Yann qui a repris des forces avance d’un pas rapide, suivi de Sylvie et Emeric, tout en douceur. A noter que devant la chapelle se trouve des bancs ainsi que des toilettes écologiques.

A hauteur du lieu-dit "Fagegaltier" nous avançons facilement sur une route communale, avec quasiment aucune circulation, et une météo parfaite.
A hauteur du lieu-dit "Fagegaltier" nous avançons facilement sur une route communale, avec quasiment aucune circulation, et une météo parfaite.
A hauteur du lieu-dit "Fagegaltier" nous avançons facilement sur une route communale, avec quasiment aucune circulation, et une météo parfaite.

A hauteur du lieu-dit “Fagegaltier” nous avançons facilement sur une route communale, avec quasiment aucune circulation, et une météo parfaite.

Vue panoramique vers l'ouest et la ville de Decazeville.
Vue panoramique vers l'ouest et la ville de Decazeville.

Vue panoramique vers l’ouest et la ville de Decazeville.

Toujours proche du lieu-dit "Fagegaltier" , notre avancée est constante.

Toujours proche du lieu-dit “Fagegaltier” , notre avancée est constante.

Nous voilà au croisement où les pèlerins descendent le sentier pour prendre la direction de Decazeville, nous en profitons pour être tous sur la photo.
Nous voilà au croisement où les pèlerins descendent le sentier pour prendre la direction de Decazeville, nous en profitons pour être tous sur la photo.

Nous voilà au croisement où les pèlerins descendent le sentier pour prendre la direction de Decazeville, nous en profitons pour être tous sur la photo.

Au lieu-dit "Fonteilles" une aire de repos a été installé il y a déjà pas mal d'années et elle fait le bonheur des marcheurs et de nous aussi. Nous en profitons pour nous restaurer.

Au lieu-dit “Fonteilles” une aire de repos a été installé il y a déjà pas mal d’années et elle fait le bonheur des marcheurs et de nous aussi. Nous en profitons pour nous restaurer.

A hauteur de " Peyrebrune", le panneau d'indication des rues nous confirme que nous sommes bien sur la route de Saint-Jacques !

A hauteur de ” Peyrebrune”, le panneau d’indication des rues nous confirme que nous sommes bien sur la route de Saint-Jacques !

Au lieu-dit" les Fargues" nous pouvons apercevoir au loin le Lot et le village de Linvinhac-le-Haut, que nous traverserons demain.
Au lieu-dit" les Fargues" nous pouvons apercevoir au loin le Lot et le village de Linvinhac-le-Haut, que nous traverserons demain.

Au lieu-dit” les Fargues” nous pouvons apercevoir au loin le Lot et le village de Linvinhac-le-Haut, que nous traverserons demain.

Nous voilà dans notre magnifique gîte d'étape de St-Roch, lieux de détente, de repos et de bonne cuisine.
Nous voilà dans notre magnifique gîte d'étape de St-Roch, lieux de détente, de repos et de bonne cuisine.

Nous voilà dans notre magnifique gîte d’étape de St-Roch, lieux de détente, de repos et de bonne cuisine.

Il y a eu Chopin, Debussy, Schubert, voilà un nouveau futur grand pianiste, j'ai nommé Emeric.
Il y a eu Chopin, Debussy, Schubert, voilà un nouveau futur grand pianiste, j'ai nommé Emeric.

Il y a eu Chopin, Debussy, Schubert, voilà un nouveau futur grand pianiste, j’ai nommé Emeric.

Au petit matin dans la vallée du Lot, le Brouillard dense s'invite, mais au-dessus grand soleil.
Au petit matin dans la vallée du Lot, le Brouillard dense s'invite, mais au-dessus grand soleil.

Au petit matin dans la vallée du Lot, le Brouillard dense s’invite, mais au-dessus grand soleil.

Nous voilà tous au départ devant le gîte d'étape de Saint-Roch, sur la photo sont aussi présent Jeroen et notre hôte Arnaud, 5 étoiles pour l'accueil, la cuisine, le lieu, etc..

Nous voilà tous au départ devant le gîte d’étape de Saint-Roch, sur la photo sont aussi présent Jeroen et notre hôte Arnaud, 5 étoiles pour l’accueil, la cuisine, le lieu, etc..

Nous arrivons sur le pont de Livinhac-le-Haut, le brouillard commence juste à se dissiper et laisse apparaître le soleil, nous rentrons dans le village et y faisons quelques courses.
Nous arrivons sur le pont de Livinhac-le-Haut, le brouillard commence juste à se dissiper et laisse apparaître le soleil, nous rentrons dans le village et y faisons quelques courses.
Nous arrivons sur le pont de Livinhac-le-Haut, le brouillard commence juste à se dissiper et laisse apparaître le soleil, nous rentrons dans le village et y faisons quelques courses.
Nous arrivons sur le pont de Livinhac-le-Haut, le brouillard commence juste à se dissiper et laisse apparaître le soleil, nous rentrons dans le village et y faisons quelques courses.

Nous arrivons sur le pont de Livinhac-le-Haut, le brouillard commence juste à se dissiper et laisse apparaître le soleil, nous rentrons dans le village et y faisons quelques courses.

Nous voilà entre le lieu-dit " leThabor" et "la Treille", après une belle montée en sortant de Livinhac-le-Haut, nous voilà dans un secteur plus plat et en partie dans la forêt. Le groupe avance bien, Jeroen marche maintenant avec nous jusqu'à Figeac. Dans un champ proche nous apercevons une jument avec ses deux poulains et un âne qui attend sagement que quelqu'un veuille bien lui donner une pomme !
Nous voilà entre le lieu-dit " leThabor" et "la Treille", après une belle montée en sortant de Livinhac-le-Haut, nous voilà dans un secteur plus plat et en partie dans la forêt. Le groupe avance bien, Jeroen marche maintenant avec nous jusqu'à Figeac. Dans un champ proche nous apercevons une jument avec ses deux poulains et un âne qui attend sagement que quelqu'un veuille bien lui donner une pomme !
Nous voilà entre le lieu-dit " leThabor" et "la Treille", après une belle montée en sortant de Livinhac-le-Haut, nous voilà dans un secteur plus plat et en partie dans la forêt. Le groupe avance bien, Jeroen marche maintenant avec nous jusqu'à Figeac. Dans un champ proche nous apercevons une jument avec ses deux poulains et un âne qui attend sagement que quelqu'un veuille bien lui donner une pomme !
Nous voilà entre le lieu-dit " leThabor" et "la Treille", après une belle montée en sortant de Livinhac-le-Haut, nous voilà dans un secteur plus plat et en partie dans la forêt. Le groupe avance bien, Jeroen marche maintenant avec nous jusqu'à Figeac. Dans un champ proche nous apercevons une jument avec ses deux poulains et un âne qui attend sagement que quelqu'un veuille bien lui donner une pomme !
Nous voilà entre le lieu-dit " leThabor" et "la Treille", après une belle montée en sortant de Livinhac-le-Haut, nous voilà dans un secteur plus plat et en partie dans la forêt. Le groupe avance bien, Jeroen marche maintenant avec nous jusqu'à Figeac. Dans un champ proche nous apercevons une jument avec ses deux poulains et un âne qui attend sagement que quelqu'un veuille bien lui donner une pomme !

Nous voilà entre le lieu-dit ” leThabor” et “la Treille”, après une belle montée en sortant de Livinhac-le-Haut, nous voilà dans un secteur plus plat et en partie dans la forêt. Le groupe avance bien, Jeroen marche maintenant avec nous jusqu’à Figeac. Dans un champ proche nous apercevons une jument avec ses deux poulains et un âne qui attend sagement que quelqu’un veuille bien lui donner une pomme !

A hauteur du lieu-dit " la Treille", Yann est devant et marche avec vigeur, et Sylvie, Emeric et Jeroen discute ensemble tout en marchant. Nous profitons de l'ombre de la forêt.
A hauteur du lieu-dit " la Treille", Yann est devant et marche avec vigeur, et Sylvie, Emeric et Jeroen discute ensemble tout en marchant. Nous profitons de l'ombre de la forêt.

A hauteur du lieu-dit ” la Treille”, Yann est devant et marche avec vigeur, et Sylvie, Emeric et Jeroen discute ensemble tout en marchant. Nous profitons de l’ombre de la forêt.

Vue vers le nord sur la petite colline du village de Montmurat.

Vue vers le nord sur la petite colline du village de Montmurat.

Montredon est derrière nous, nous en avons aussi profité pour prendre une boisson fraîche offerte par une (association ?) moyennant une petite obole dans un petit local derrière l'église.  A la suite Yann nous chante même une petite chanson dans la descente vers le lieu-dit "Lalaubie"..
Montredon est derrière nous, nous en avons aussi profité pour prendre une boisson fraîche offerte par une (association ?) moyennant une petite obole dans un petit local derrière l'église.  A la suite Yann nous chante même une petite chanson dans la descente vers le lieu-dit "Lalaubie"..

Montredon est derrière nous, nous en avons aussi profité pour prendre une boisson fraîche offerte par une (association ?) moyennant une petite obole dans un petit local derrière l’église. A la suite Yann nous chante même une petite chanson dans la descente vers le lieu-dit “Lalaubie”..

Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.
Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.
Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.
Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.
Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.
Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.
Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d'une évocation de la vision d'Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.

Nous voilà à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Guirande dont la constuction démarra au 12e siècle et se termina au 13e siècle. Belle architecture, peut-être déjà mentionnée dès le 10e siècle dans les dépendances de Conques. Elle est entièrement peinte d’une évocation de la vision d’Ezechiel, le Christ en majesté encadré par le Tétramorphe, accompagnée de deux scènes hagiographiques (martyr de Saint-Namphaise ; ravissement de Marie-Madeleine). Ce décor est daté autour de 1500. On trouve une belle aire de repos en face de la chapelle.

Entre les lieu-dit " le Bord" et "la Rajoulie" avec notre nouvel ami Jeroen, nous marchons vers le village de Saint-Félix, Sylvie est avec Emeric et Yann est juste derrière eux.

Entre les lieu-dit ” le Bord” et “la Rajoulie” avec notre nouvel ami Jeroen, nous marchons vers le village de Saint-Félix, Sylvie est avec Emeric et Yann est juste derrière eux.

Au lieu-dit "Bel-Air" nous retrouvons cette plaque avec les paroles dédié aux pèlerins.

Au lieu-dit “Bel-Air” nous retrouvons cette plaque avec les paroles dédié aux pèlerins.

Puis nous voilà avançant vers le village de Roussilhe, un beau sentier nous attend avant d'arriver sur Figeac.
Puis nous voilà avançant vers le village de Roussilhe, un beau sentier nous attend avant d'arriver sur Figeac.

Puis nous voilà avançant vers le village de Roussilhe, un beau sentier nous attend avant d’arriver sur Figeac.

Nous voilà à l'entrée de Figeac, tout le monde est content d'y être arrivés, malgré les péripéties de certains, ce fut une belle aventure avec de merveilleuses rencontres qui nous ont tous enrichis intérieurement.

Nous voilà à l’entrée de Figeac, tout le monde est content d’y être arrivés, malgré les péripéties de certains, ce fut une belle aventure avec de merveilleuses rencontres qui nous ont tous enrichis intérieurement.

Le soir nous nous retrouvons pour fêter nos expériences et souvenirs durant ces jours de marche.
Le soir nous nous retrouvons pour fêter nos expériences et souvenirs durant ces jours de marche.

Le soir nous nous retrouvons pour fêter nos expériences et souvenirs durant ces jours de marche.