Après avoir quitté Saugues nous voilà à hauteur de "Prat longuet" où la petite montée se fait sereinement.
Après avoir quitté Saugues nous voilà à hauteur de "Prat longuet" où la petite montée se fait sereinement.

Après avoir quitté Saugues nous voilà à hauteur de “Prat longuet” où la petite montée se fait sereinement.

A hauteur du lieu-dit "Piniouze" 1043m d'altitude, dans un paysage magnifique et une météo agréable.
A hauteur du lieu-dit "Piniouze" 1043m d'altitude, dans un paysage magnifique et une météo agréable.

A hauteur du lieu-dit “Piniouze” 1043m d’altitude, dans un paysage magnifique et une météo agréable.

Lieu-dit "Les champs Rouchis" moment de paix et de sourire dans une forêt de sapin.

Lieu-dit “Les champs Rouchis” moment de paix et de sourire dans une forêt de sapin.

Vue panoramique à hauteur de "Le Mouy" juste avant le village de la Clauze.

Vue panoramique à hauteur de “Le Mouy” juste avant le village de la Clauze.

Toujours à hauteur du lieu-dit "Le Mouy" nous arrivons sur le village de la Clauze et de sa tour octogonale. Denis et Sébastien avancent paisiblement.
Toujours à hauteur du lieu-dit "Le Mouy" nous arrivons sur le village de la Clauze et de sa tour octogonale. Denis et Sébastien avancent paisiblement.

Toujours à hauteur du lieu-dit “Le Mouy” nous arrivons sur le village de la Clauze et de sa tour octogonale. Denis et Sébastien avancent paisiblement.

Nous voilà à Chanaleilles notre halte pour la journée et bien heureux d'arriver car l'orage s'annonce.

Nous voilà à Chanaleilles notre halte pour la journée et bien heureux d’arriver car l’orage s’annonce.

Proche du "Buron du Sauvage", Denis et Jean avancent ensemble dans une légère montée. Le temps est un peu humide.
Proche du "Buron du Sauvage", Denis et Jean avancent ensemble dans une légère montée. Le temps est un peu humide.
Proche du "Buron du Sauvage", Denis et Jean avancent ensemble dans une légère montée. Le temps est un peu humide.

Proche du “Buron du Sauvage”, Denis et Jean avancent ensemble dans une légère montée. Le temps est un peu humide.

Nous passons à proximité du Buron du Sauvage à 1306m d'altitude et avançons vers le domaine du sauvage.
Nous passons à proximité du Buron du Sauvage à 1306m d'altitude et avançons vers le domaine du sauvage.
Nous passons à proximité du Buron du Sauvage à 1306m d'altitude et avançons vers le domaine du sauvage.
Nous passons à proximité du Buron du Sauvage à 1306m d'altitude et avançons vers le domaine du sauvage.

Nous passons à proximité du Buron du Sauvage à 1306m d’altitude et avançons vers le domaine du sauvage.

Vue depuis notre gîte d'étape de "La croix du Plô" chez Mr et M. Pic, un lieu superbe avec une bonne cuisine et pour ceux qui aime les animaux, l'étable est quasiment en-dessous.

Vue depuis notre gîte d’étape de “La croix du Plô” chez Mr et M. Pic, un lieu superbe avec une bonne cuisine et pour ceux qui aime les animaux, l’étable est quasiment en-dessous.

Vue sur la vallée de la Limagnole et le petit village de Chassefeyre en haut au centre de l'image. Denis et Sébastien avancent doucement vers Saint-Alban-sur-Limagnole.
Vue sur la vallée de la Limagnole et le petit village de Chassefeyre en haut au centre de l'image. Denis et Sébastien avancent doucement vers Saint-Alban-sur-Limagnole.

Vue sur la vallée de la Limagnole et le petit village de Chassefeyre en haut au centre de l’image. Denis et Sébastien avancent doucement vers Saint-Alban-sur-Limagnole.

Vue panoramique sur le village de Saint-Alban-sur-Limagnole sur le droite et à gauche celui de Condamines, tout en haut à droite, le sentier du chemin de Saint-Jacques.

Vue panoramique sur le village de Saint-Alban-sur-Limagnole sur le droite et à gauche celui de Condamines, tout en haut à droite, le sentier du chemin de Saint-Jacques.

Sébastien est derrière moi et Denis devant moi, tout va bien nous avançons sereinement.
Sébastien est derrière moi et Denis devant moi, tout va bien nous avançons sereinement.

Sébastien est derrière moi et Denis devant moi, tout va bien nous avançons sereinement.

Vue depuis Saint-Alban-sur-Limagnole sur le chemin de Saint-Jacques, derrière, nous plongeons vers Grazières-Mages avant d'entamer une nouvelle montée.

Vue depuis Saint-Alban-sur-Limagnole sur le chemin de Saint-Jacques, derrière, nous plongeons vers Grazières-Mages avant d’entamer une nouvelle montée.

Nous voilà dans cette montée, tout le monde avance sereinement avant cette nouvelle montée.
Nous voilà dans cette montée, tout le monde avance sereinement avant cette nouvelle montée.

Nous voilà dans cette montée, tout le monde avance sereinement avant cette nouvelle montée.

Nous sommes au lieu-dit "Rompudos" à 994m d'altitude, la montée n'est pas difficile, mais pierreuse et heureusement sans pluie.
Nous sommes au lieu-dit "Rompudos" à 994m d'altitude, la montée n'est pas difficile, mais pierreuse et heureusement sans pluie.

Nous sommes au lieu-dit “Rompudos” à 994m d’altitude, la montée n’est pas difficile, mais pierreuse et heureusement sans pluie.

Nous sommes à Chabannes-Planes et profitons encore du beau temps pour prendre notre pause repas avant le mauvais temps qui arrive à grand pas..
Nous sommes à Chabannes-Planes et profitons encore du beau temps pour prendre notre pause repas avant le mauvais temps qui arrive à grand pas..
Nous sommes à Chabannes-Planes et profitons encore du beau temps pour prendre notre pause repas avant le mauvais temps qui arrive à grand pas..
Nous sommes à Chabannes-Planes et profitons encore du beau temps pour prendre notre pause repas avant le mauvais temps qui arrive à grand pas..

Nous sommes à Chabannes-Planes et profitons encore du beau temps pour prendre notre pause repas avant le mauvais temps qui arrive à grand pas..

Nous sommes à hauteur du moulin de Conzé, sentier plat et aucun problème technique.

Nous sommes à hauteur du moulin de Conzé, sentier plat et aucun problème technique.

Nous passons la Truyère sur le pont des Estrets.

Nous passons la Truyère sur le pont des Estrets.

Nous sommes au-dessus du petit village de Bigose, la forêt a été récemment coupée et de magnifiques vaches d'Aubrac en profitent avant le déluge...
Nous sommes au-dessus du petit village de Bigose, la forêt a été récemment coupée et de magnifiques vaches d'Aubrac en profitent avant le déluge...

Nous sommes au-dessus du petit village de Bigose, la forêt a été récemment coupée et de magnifiques vaches d’Aubrac en profitent avant le déluge…

L'orage arrive et nous sommes à 1,5km de Aumont-Aubrac, Sébastien avance sereinement, Denis suit derrière, mais nous n'allons pas y réchappé et serons bien trempé pour les derniers 500m.
L'orage arrive et nous sommes à 1,5km de Aumont-Aubrac, Sébastien avance sereinement, Denis suit derrière, mais nous n'allons pas y réchappé et serons bien trempé pour les derniers 500m.
L'orage arrive et nous sommes à 1,5km de Aumont-Aubrac, Sébastien avance sereinement, Denis suit derrière, mais nous n'allons pas y réchappé et serons bien trempé pour les derniers 500m.

L’orage arrive et nous sommes à 1,5km de Aumont-Aubrac, Sébastien avance sereinement, Denis suit derrière, mais nous n’allons pas y réchappé et serons bien trempé pour les derniers 500m.

Dernier jour avec Denis et Sébastien, les voilà partis pour faire une partie du chemin.

Dernier jour avec Denis et Sébastien, les voilà partis pour faire une partie du chemin.

Philippe:

La marche s’est très bien déroulée. Durant les jours de marche, ce fut des moments de pause avec ou sans parole, il y eu de long moments où la discussion devenait importante, où les échanges furent nombreux, où le simple fait de s’arrêter devenait le moment privilégié pour se retrouver.  Le plus important restait tout de même dans le défi d’avancer car le corps physique éprouvait les difficultés avec les médicaments. L’accompagnement restait primordiale tout en leur laissant le temps pour eux, mais je restait à leur entière disposition. Doucement mais sûrement jour après jour ils y sont arrivés et je leur exprime un grand bravo.

Denis:

Bonjour à tous,
J’ai trouvé les coordonnées de Philippe dans le Miam Miam Dodo Dodo 2018. Mon projet était de marcher sur le chemin de Saint Jacques avec un ami dépressif ayant vécu un burn out sévère en 2015. Une personne pas sportive et bloquée dans ses ruminations dépressives, incapable de lire le balisage ni de prévoir les étapes. Je ne me sentais pas le courage de commencer le chemin seul avec cet ami. J’ai donc fait appel à Philippe qui a répondu présent pour nous accompagner et nous guider durant une semaine. Philippe nous fut d’une aide psychologique et physique très précieuse durant la première semaine du chemin jusqu’à Aumont Aubrac. Puis Philippe nous a laissé et nous avons géré notre chemin en autonomie.
Avis à tous qui êtes en situation de fragilité psychique, de dépression etc…je vous recommande Philippe Pinon pour vous accompagner le temps qu’il faudra.

Sébastien :

Rien ne fut simple pour moi, mais avec l’aide de Philippe la semaine est vite passée, son aide était la bienvenue et son oreille toujours appréciable. La patience qu’il avait était remarquable. Sinon j’ai apprécié les moments de marche qui ne m’ont pas été toujours favorable, mais avec le temps je trouvais mon rythme. Si comme moi vous cherchez de l’aide dans des moments de dépression et d´instabilité psychique, contactez Philippe il saura vous aider et vous guider durant le temps que vous avez besoin.